Booba vs Kaaris: L'un renonce, l'autre pas

GAME OVER Kaaris a confié « mettre un terme à cette mascarade », « relis bien le contrat puto », lui répond Booba

C.W.
— 
Les rappeurs Kaaris et Booba.
Les rappeurs Kaaris et Booba. — SADAKA EDMOND/ LAURENT BENHAMOU/SIPA

« J’ai décidé de mettre un terme à cette mascarade ». Dans un entretien accordé à L'Equipe ce jeudi,  Kaaris a annoncé renoncer  au combat qui devait l'opposé à Booba en novembre prochain. Un octogone qui avait d’ailleurs été  retoqué par la Suisse, refusant que l’événement ait lieu dans la ville de Bâle. « Les autorités suisses ont dit qu’elles étaient opposées à la tenue de ce combat. Ça s’arrête là. Je préfère me retirer de leur histoire car ça me fatigue et ça fatigue même beaucoup de gens, je pense », estime Kaaris. Après la publication de l'article, Booba n’a pas tardé à répondre sur son compte Instagram : « Relis bien le contrat puto ».

« Moi, je n’ai pas signé pour ça ! Tout ça manque de sérieux »

Kaaris est donc catégorique, cette confrontation n’aura pas lieu. « Il y a six mois, j’avais déjà fait une vidéo où j’expliquais pourquoi ce combat ne pouvait pas se faire mais personne ne m’a écouté. Cette histoire a généré beaucoup d’excitation chez les gens. Mais aucun pays en Europe ne veut de cet événement. Maintenant, l’organisateur trouvé par Booba, la société SHC, nous parle d’un endroit secret, dévoilé à la dernière minute. On nous dit aussi aujourd’hui que les gens ne pourront venir que sur invitation. Moi, je n’ai pas signé pour ça ! Tout ça manque de sérieux », explique le rappeur dans l’interview. Selon le rappeur, cette issue était très prévisible : « Depuis le début, tout le monde savait pertinemment que ce combat ne pourrait jamais avoir lieu dans un pays proche de la France au regard des risques encourus. On allait mettre des gens qui ne s’aiment pas forcément tous ensemble dans une enceinte sportive, en sachant qu’un tel événement peut attirer des personnes qui n’ont rien à voir avec le sport ou la musique mais qui veulent juste régler leurs comptes ».

Si K2A reconnaît être rentré dans le jeu de Booba, l’artiste semble prêt à tirer un trait sur cette histoire, tout en s’interrogeant sur les motivations de son meilleur ennemi. « Depuis des années, il [Booba] essaye de faire en sorte de mettre de côté tout ce que je fais, déclare-t-il. Cette histoire de combat a démarré au moment où je sortais mon album Or Noir et les gens dans la rue me questionnaient plus sur ce combat que sur mon album. Son but initial, c’est d’arrêter ma carrière. C’est un de ses principaux buts dans la vie. Il fait une vraie fixette sur moi. Il parle tout le temps de moi, ça devient malsain son histoire. »

De son côté, Booba n’a pas dit son dernier mot. « Relis bien le contrat puto c’est pas comme ca qu’tu vas t’en sortir !!! Rdv le 30 novembre c’est plus toi qui décides. Le peuple veut la bagarre. Tu cherches toujours une excuse on a toutes les autorisations plus de marche arrière possible. Tu as peur ? Tu vas gagner beaucoup d’argent grâce à papa. Allez trempe tes couilles dans l’eau chaude et viens on s’massacre devant la terre entière », a-t-il posté sur Instagram. La suite au prochain épisode…