« Glaive » de Booba : Le clip mis en ligne moins d’un mois après la fusillade sur le tournage

MUSIQUE Dans la nuit du 20 au 21 août dernier, trois membres de l'équipe du tournage avaient été blessés après l'irruption d'une quinzaine de personnes armées

F.R.

— 

Booba, sur la scène des Vieilles Charrues, en juin 2019.
Booba, sur la scène des Vieilles Charrues, en juin 2019. — LOIC VENANCE / AFP

Déjà plus d’un million de vues sur YouTube en moins de 24 heures. Le clip de Glaive, nouveau titre de Booba, a été mis en ligne. C’est sur le tournage de cette vidéo, à Aulnay-sous-Bois (Seine-Saint-Denis), qu’une quinzaine de personnes munies de battes de base-ball et d’armes à feu ont surgi dans la nuit du 20 au 21 août dernier.

Si le rappeur ne se trouvait pas sur place au moment des faits, plusieurs membres de l’équipe avaient été blessés, dont le réalisateur et un technicien, victimes de coups de pied, de poings et de battes. Le parquet de Bobigny avait ouvert une enquête dans la foulée.

Mix de journalistes

Le clip de Glaive ne manque pas de faire référence à cette attaque : il s’ouvre par un mix de voix de journalistes annonçant ce fait divers.

Dans les paroles, Booba s’en prend au rappeur Damso qui a quitté le label 92i, mais aussi à Didier Deschamps («Y a que Didier qu’on n’aime pas, je passe le Salam à toute l’équipe »), une manière de témoigner son soutien à Karim Benzéma.