Avec sa barbe, la diva Cecilia Bartoli surprend son public

MUSIQUE Sur la pochette de son nouvel album, dédié au castrat Farinelli, la soprano apparaît barbue

20 Minutes avec AFP

— 

Détail de la pochette de l'album «Farinelli» de Cecilia Bartoli.
Détail de la pochette de l'album «Farinelli» de Cecilia Bartoli. — Capture d'écran Decca

Qui a dit que le chant lyrique était barbant ? Certainement pas les fans de la diva italienne Cecila Bartoli qui créé la surprise avec la pochette de son prochain album. Elle y apparaît les bras croisés sur sa poitrine nue, les ongles vernis de noir, les cheveux longs lâchés. Et barbue.

Le visuel, révélé sur Twitter par la maison de disques Decca, a suscité des réactions variées entre les internautes croyant à une blague et les autres faisant allusion au look de Conchita Wurst période Eurovision 2014.

Stéréotypes liés au genre

Aussi insolite soit l’image, la démarche est bien sérieuse. Avec cet opus, la soprano de 53 ans rend hommage à Farinelli, le plus célèbre des castrats, adulé au 18e siècle. Pour qui l’ignore, précisons qu’un castrat est un chanteur masculin qui a subi une castration avant sa puberté et que cette pratique, apparue au milieu du 16e siècle a disparu au début du 20e.

Inutile d’avoir fait des études poussées en sémiologie pour interpréter la pochette de l’album de Cecilia Bartoli comme un jeu avec les stéréotype de genres, brouillant les frontières entre le masculin et le féminin.