Nantes : C’est quoi la recette du succès des Rendez-vous de l’Erdre ?

FESTIVAL Comme chaque année, entre 100.000 et 150.000 spectateurs répondront à coup sûr présents à ce festival incontournable de la vie nantaise

Julie Urbach

— 

Nantes, le festival des Rendez-vous de l'Erdre.
Nantes, le festival des Rendez-vous de l'Erdre. — Frédéric Brenon
  • La 33e édition des Rendez-vous de l’Erdre va battre son plein jusqu’à dimanche, avec plus de 100.000 participants annoncés.
  • Un carton plutôt étonnant pour un festival de jazz, qui a gardé comme priorité de « faire plaisir au spectateur ».

Ils aiment dire, « pour blaguer », que c’est « le plus grand festival de jazz de l’univers ». S’il est difficile de le mesurer réellement, les organisateurs des Rendez-vous de l’Erdre ne sont peut-être pas si loin de la vérité. Ce week-end encore, il est fort à parier que les 86 km de rives de la rivière (et du canal de Nantes à Brest) concernées par la 33e édition du festival seront une nouvelle fois noires de monde. 20 Minutes vous livre la recette de son succès.

Le spectacle, d’abord sur l’eau

Pour attirer 100 à 150.000 festivaliers à chaque fois, la musique ne suffit pas : il faut aussi du spectacle ! Et aux Rendez-vous de l’Erdre, ça se passe évidement… sur l’eau. « S’il n’y avait pas la plaisance, il n’y aurait pas de festival, assume carrément Armand Meignan, directeur artistique, qui rappelle que le public est composé de « 80 % de néophytes ». Cette année, quelque 200 embarcations variées seront donc visibles sur l’Erdre, avec doris (navires de pêche propulsés à l’aviron) et bateaux à vapeur à l’honneur. Malgré une navigation plus compliquée à cause de la sécheresse, la flotille fera son arrivée samedi à 18h30 bassin Ceineray à Nantes.

NANTES le 03/09/2011Arrivée de la flotille pendant les Rendez-vous de l'Erdre
NANTES le 03/09/2011Arrivée de la flotille pendant les Rendez-vous de l'Erdre - © Fabrice ELSNER

Du jazz sans prise de tête

Même s’il promeut le jazz, le festival a gardé la même ligne côté programmation : « priorité au plaisir des spectateurs. » Pour que ça prenne, tous les styles sont proposés : de l’ambiance Nouvelle Orléans au plus contemporain, voire mélangé à d’autres musiques (scène mix jazz), à chaque fois interprété par des « artistes généreux » et si possible dans un cadre insolite. « Je ne joue pas pareil en plein air au lever du soleil (comme samedi à 8 heures sur le port de Sucé), que lorsque les gens payent pour me voir dans une salle, s’amuse le jeune accordéoniste Vincent Peirani, fil rouge du festival. Je m’adapte en fonction des gens, de l’ambiance, il peut y avoir beaucoup d’impro. » « Le jazz est une musique que l’on a tendance à intellectualiser, alors que ça peut être très simple », assure Nicolas Visier, président de l’association culturelle de l’été. Il suffit de déambuler autour des 15 scènes pour vous en convaincre.

Une arme anti coup de blues

Le dernier ingrédient du succès, c’est évidemment la date. « Les Rendez-vous de l’Erdre, c’est le meilleur moyen d’éviter le blues avant la reprise», assure un festivalier, adepte des bons jeux de mots. A tel point que comme lui, bon nombre de Nantais ne se posent même plus la question d’assister, ou non, à cet événement 100 % gratuit qui se déroule toujours la veille de la rentrée scolaire. Qu’importe la programmation ou les bateaux mis à l’honneur, c’est devenu un passage obligé, surtout s’il fait beau. « On sait très bien que certains viennent à ce qu’ils appellent les Fêtes de l’Erdre pour se retrouver après les vacances, casser la croûte ensemble, tout en profitant d’une super ambiance, confirme Nicolas Visier. Et c’est très bien comme ça ! » 

Le festival des rendez-vous de l'Erdre attire chaque année près de 150.000 personnes.
Le festival des rendez-vous de l'Erdre attire chaque année près de 150.000 personnes. - Fabrice Elsner