Dites-nous ce que vous faites de vos vacances, on vous dit quelle série regarder

SERIES « Dear White People », « Glow », « Succession », « The Terror »… Que vous soyez en train de dessécher à la plage ou de vous ennuyer au bureau, « 20 Minutes » a ce qu’il vous faut pour vous occuper

Anaïs Bordages

— 

Hunter Schafer (à g.) et Zendaya dans «Euphoria». Lancer le diaporama
Hunter Schafer (à g.) et Zendaya dans «Euphoria». — HBO

Si certains ont déjà repris la route du travail, les vacances ne sont pas finies pour tout le monde. Alors pour toutes celles et ceux qui se demandent quelle série regarder avant que l’été ne touche à sa fin, pas de panique : on a ce qu’il vous faut.

Si vous avez oublié votre cahier de vacances : « Dear White People »

Adaptée de son film du même nom, la série Dear White People, de Justin Simien, explore le quotidien d’un campus universitaire américain majoritairement noir. En alternant les points de vue de plusieurs étudiants, la série est un concentré capiteux de débats sur les tensions raciales dans la société américaine, les discriminations, le militantisme ou encore les agressions sexuelles. Le tout avec un humour affûté et un casting excellent. Si vous avez envie de finir l’été un peu moins bête, ces trois saisons et leurs dialogues enflammés vous fourniront toute la stimulation intellectuelle nécessaire.

Disponible sur Netflix.

La saison 3 de «Dear White People» est sur Netflix depuis le 2 août.
La saison 3 de «Dear White People» est sur Netflix depuis le 2 août. - Lara Solanki/Netflix

Si vous n’avez pas fait assez de sport : « Glow »

« Glow », ou « Gorgeous Ladies of Wrestling », était une vraie émission de télé des années 1980 consacrée à des combats de catch féminin. C’est de ce programme un peu barré que s’inspire la série du même nom. On y suit un groupe de femmes mal assorties et un peu paumées, qui trouvent un sentiment d’appartenance en créant une équipe de catch. Créée par Liz Flahive et Carly Mensch, cette série offre un superbe exemple de female gaze où les héroïnes, de toutes origines et corpulences, sont sublimées mais jamais objectifiées. Cette superbe histoire de solidarité féminine, ponctuée de scènes de combats exaltées, vous donnera envie de vous remettre au sport.

Disponible sur Netflix

Si vous êtes quand même au bureau : « Succession »

Créée par Jesse Armstrong (scénariste du film In the Loop) et produite par Adam McKay (réalisateur de The Big Short et Vice), la série Succession risque de vous rendre rapidement anticapitaliste. Elle suit les manipulations et luttes intestines d’une famille d’ultrariches américains à la tête d’un conglomérat de médias : lorsque le père fait un malaise cardiaque dans le premier épisode, le reste de la famille commence à se disputer sa succession… Et tous les coups sont permis. Entre satire sur les 1 % et tragédie shakespearienne sur les rapports d’une famille corrompue par l’argent, Succession est tout simplement l’une des meilleures séries du moment.

Disponible sur OCS

Jeremy Strong (Kendall Roy) et Brian Cox (Logan Roy) dans la série «Succession».
Jeremy Strong (Kendall Roy) et Brian Cox (Logan Roy) dans la série «Succession». - Home Box Office, Inc. All rights reserved. HBO

Si vous avez trop chaud : « The Terror »

Si vous n’en pouvez plus de la chaleur estivale, la série d’anthologie The Terror vous procurera des frissons fort appréciés et pas seulement parce qu’elle fait peur. La première saison raconte l’histoire vraie d’un équipage de marins qui se retrouvèrent coincés dans les glaces de l’Arctique lors d’une expédition en 1845. Peu à peu, le froid attaque la santé des matelots, les rations s’amenuisent, et l’équipage sombre lentement dans la folie. Et la série vient de commencer sa deuxième saison, située cette fois-ci dans un camp d’internement japonais aux Etats-Unis, lors de la Seconde Guerre mondiale. Avec un casting totalement différent, on y retrouve néanmoins le mélange de drame historique et d’éléments surnaturels qui avaient fait la force du premier volet.

Disponible sur Amazon Prime Video

Si vous avez trop froid : « Veronica Mars »

La série culte des années 2000 Veronica Mars a fait son retour pour une quatrième saison cet été, et, contrairement à d’autres revivals, celui-là  valait vraiment le coup. Kristen Bell est toujours aussi charismatique et savoureuse dans le rôle de Veronica, détective privée à la repartie inégalable. Et son alchimie avec Enrico Colantoni (Keith) et Jason Dohring (Logan) est toujours aussi agréable à regarder. L’intrigue est toujours aussi bien ficelée, les dialogues toujours aussi incisifs, et le fait que ça se passe en Californie en plein spring break vous procurera la dose de soleil et de plage qui manque peut-être à vos vacances.

Disponible sur iTunes et Google Play (jusqu’à la saison 3)

Extrait de la bande-annonce de la saison 4 de «Veronica Mars», avec toujours Kirsten Bell dans le rôle-ttitre bien sûr
Extrait de la bande-annonce de la saison 4 de «Veronica Mars», avec toujours Kirsten Bell dans le rôle-ttitre bien sûr - capture écran Hulu

S’il pleut : « Orange Is the New Black »

On commençait un peu à se lasser de la série, en perte de vitesse depuis quelques saisons. Mais pour son ultime volet, Orange Is the New Black retourne à ses racines et nous replonge avec succès dans la vie quotidienne des détenues, explorant toutes les dynamiques complexes entre ces personnages qu’on suit depuis maintenant sept ans. Très en phase avec son temps, cette dernière saison intègre aussi une intrigue déchirante sur les centres de détention et de déportation de migrants qui font scandale en ce moment aux Etats-Unis. Avec un superbe dernier volet, la série redevient ce qui lui avait valu un succès fulgurant à ses débuts : une œuvre moderne, politique et divertissante, qui offre une expérience de binging parfaite pour les jours de pluie.

Disponible sur Netflix

Si vous vous ennuyez ferme : « Euphoria »

Pour une raison inexplicable, ces ados d’une ville moyenne américaine ont une vie mille fois plus mouvementée que la vôtre dans Euphoria (et c’est sans doute tant mieux comme ça, vu qu’ils ont tous l’air super déprimés). Sexe, drogues, maquillages élaborés et costumes outranciers, la série créée par Sam Levinson et produite par Drake est une débauche de style et d’adrénaline, qui vous fera relativiser vos vacances un peu plan-plan. Avec sa bande originale surchargée de hits, sa réalisation flashy et son excellent casting de jeunes inconnus, Euphoria est aussi et surtout une série dangereusement addictive.

Disponible sur OCS