Lil Nas X a été «poussé par l'univers» à faire son coming-out

MUSIQUE Lil Nas X s’est confié au magazine «Time» qui lui a consacré la Une de son dernier numéro cette semaine

F.R.

— 

Lil Nas X sur scène à Nashville, le 8 juin 2019.
Lil Nas X sur scène à Nashville, le 8 juin 2019. — Frederick Breedon/AdMedia/SIPA

On n’est qu’au milieu de l’année, mais Lil Nas X s’est d’ores et déjà imposé comme l’artiste de 2019. Sa chanson, Old Town Road, est devenue un tube planétaire, en tête du Billboard (l’équivalent américain du Top 50) depuis dix-neuf semaines. Un record. Jusqu’ici, la meilleure performance était de seize semaines d’affilée en première position et seuls Mariah Carey et les Boys II Men pour One Sweet Day en 1995 et Luis Fonsi pour Despacito en 2017, y étaient parvenus.

Cette semaine, l’artiste américain de 20 ans ajoute une nouvelle distinction à son palmarès puisque le prestigieux magazine Time lui a consacré la Une de son dernier numéro. « It’s his country », titre l’hebdomadaire en faisant un jeu de mots, « country » pouvant s’entendre comme « pays » («C’est son pays », une manière de dire qu’il a conquis les cœurs et les oreilles américaines) ou comme le genre musical, («C’est sa country »), étant donné que Old Town Road est un mélange surprenant de rap et de country, si bien que Billboard a estimé qu’il ne comportait pas suffisamment d’éléments pour qu’on le considère comme un morceau country.

« L’impression d’avoir été choisi »

Time revient en détail sur la genèse de ce succès et les coulisses de ce phénomène. Le journaliste souligne la dimension improbable de voir un jeune artiste qui était encore inconnu au début de l’année, noir et non hétérosexuel, devenir une figure célébrée de la culture populaire. « Tous les éléments se sont alignés pour que je prenne cette place, déclare Lil Nas X. Sans vouloir passer pour un égocentrique, j’ai l’impression d’avoir été choisi, d’une certaine manière, pour faire ce boulot. »


Lil Nas X explique ce qui l’a motivé à faire son coming-out. En juin, il avait révélé sur Twitter, faire partie de la communauté LGBT (lesbienne, gay, bi, trans) et s’était défini comme gay, un mois plus tard, à la télévision britannique. Au départ, il n’avait pas envisagé de s’exprimer ouvertement sur son orientation sexuelle car « on lui avait appris depuis tout petit que l’homosexualité » ne serait jamais acceptable, avance l’article.

« Murs abattus »

Puis le mois de juin – considéré aux Etats-Unis comme « le mois des fiertés LGBT » – est arrivé. « Je n’aurais jamais fait (mon coming-out) si je n’avais pas été, en un sens, poussé par l’univers », affirme l’artiste expliquant que le fait de voir « des drapeaux arc-en-ciel [symboles de la communauté LGBT] partout et des couples se tenir la main » l’a décidé à se confier à son père et à sa sœur début juin avant d'en parler publiquement sur Internet. « Je sais qui sont les personnes qui écoutent ça [le rap et la country] et ils n’acceptent pas l’homosexualité », avance Lil Nas X. Malgré ses craintes, cela n’a en rien entravé Old Town Road sur la route du record.


« Beaucoup de murs ont été abattus par cette chanson, estime Billy Ray Cyrus, la star de la country qui a enregistré une version de la chanson avec lui. Je pense que beaucoup d’artiste peuvent l’observer et se dire : "Hey mec, c’est le signe que les portes sont ouvertes [«This is a green light »]". »