Le Louvre sur réservation uniquement... Comment ça se passe dans les autres musées du monde?

POLEMIQUE Le Louvre envisage de rendre les réservations obligatoires. D’après le musée, nombreux sont les établissements qui fonctionnent ainsi

Océane Sinicropi

— 

La pyramide du Louvre à Paris en 2017
La pyramide du Louvre à Paris en 2017 — Jacques Witt/SIPA

Canicule + Joconde + travaux + touristes… En juillet, plusieurs facteurs ont conduit le  Louvre, musée le plus visité du monde, a refusé l’entrée à des visiteurs. Le déplacement de La Joconde, rendu nécessaire pour des travaux, dans une autre salle du musée, créé des embouteillages. Pour éviter une attente sans fin, et donc l’impatience des visiteurs, la direction a décidé d’imposer, d’ici la fin de l’année, la réservation en ligne à toute personne voulant entrer dans le musée. L’argument principal pour justifier cette mesure est que cela n’est pas nouveau. « Nous allons mettre en place la réservation obligatoire comme l’ont fait beaucoup d’autres musées, et avant la fin de l’année tous les publics devront réserver » a ainsi expliqué Vincent Pomarède, administrateur général adjoint du musée.

Mais est-ce exact ? Y a-t-il réellement de nombreux musées dans le monde où la réservation de billets est obligatoire ?

La Galerie Borghese à Rome, par exemple, est accessible uniquement sur réservation, tout comme (dans un autre style) le musée du monde polaire dans le Jura, pour des raisons d’accessibilité. Cependant, malgré quelques exemples, la majorité des plus grands musées internationaux comme le musée du Vatican ou la Galerie des Offices à Florence, vendent des billets directement sur place, même si les réservations sont fortement conseillées.

Une question déjà au cœur des débats politiques

Alors que la question agite les visiteurs, certains sénateurs se questionnent sur la pertinence de cette démarche. En mars, Jean-Marie Mizzon, sénateur de La Moselle, soulignait qu’il faut « parfois plus de deux heures avant d’entrer à Versailles pour ensuite piétiner dans le circuit des grands appartements tant la foule y est compacte ». Mais qu’en est-il de la spontanéité de la visite ? C’est justement ce qui pose problème à de nombreuses personnalités dont le directeur du mécénat du groupe Louis Vuitton, Moët Hennessy, qui défend le fait que chacun doit s’organiser.

Plusieurs tests vont donc avoir lieu dans l’année pour tester l’efficacité de ces réservations en ligne. Le Louvre a déjà mis en place cette politique pour sa prochaine grande exposition en octobre prochain sur Léonard de Vinci. Le Centre Pompidou opte pour la même stratégie pour son exposition en septembre sur Francis Bacon et le Grand Palais y réfléchit.