Patrimoine en péril : le Machu Picchu menacé par la construction d'un aéroport

PATRIMOINE Le futur aéroport permettrait d'accueillir 5 millions de touristes, alors que le site inca est déjà mis en danger par la haute fréquentation

M. L.

— 

La construction d'un aéroport aura de graves effets sur le site du Machu Picchu.
La construction d'un aéroport aura de graves effets sur le site du Machu Picchu. — Ernesto Arias/EFE/SIPA

Le gouvernement péruvien prévoit de construire un nouvel aéroport international à quelques kilomètres du Machu Picchu, afin d’accueillir les très nombreux touristes qui se pressent sur le site archéologique.

Actuellement, les ruines de la cité inca accueillent chaque année plus d’un million de touristes, soit le double de ce qu’il faudrait pour les préserver, explique France Culture. Les autorités péruviennes attendent du futur aéroport des bénéfices de plus de 3 milliards d’euros par an : il permettrait d’accueillir au moins 6 millions de visiteurs, dont 5 millions de touristes sur le site d’ici à 2032, rapporte Le Monde.

Pétition contre l’aéroport

La construction de cet aéroport présente un risque archéologique et écologique énorme pour la région, estiment les experts. L’Unesco envisage de classer le site, déjà inscrit au patrimoine mondial, sur la liste des lieux en péril.

Les travaux doivent commencer l’année prochaine à Chinchero, une petite ville inca qui sert de porte d’entrée à la Vallée sacrée. «C’est un paysage construit ; il y a des terrasses et des routes qui ont été dessinées par les Incas. Mettre un aéroport à cet endroit le détruirait», a déclaré au journal Asia Times Natalia Majluf, l’historienne de l’université de Cambridge spécialisée en art péruvien. Elle a lancé une pétition qui a déjà recueilli plus de 73.000 signatures.