ASAP Rocky: Pourquoi autant d’artistes (et Donald Trump) défendent-ils le rappeur ?

JUSTICE Depuis son incarcération en Suède début juillet, les soutiens se multiplient et appellent à la libération du rappeur

C.W. avec AFP

— 

Le rappeur ASAP Rocky.
Le rappeur ASAP Rocky. — Richard Shotwell/AP/SIPA
  • ASAP Rocky a été incarcéré début juillet en Suède après une bagarre dans les rues de Stockholm.
  • Depuis sa mise en détention, le rappeur ne cesse de plaider la légitime défense.
  • De nombreux artistes, une pétition et même le président Trump lui ont apporté leur soutien.

« Free Rocky ». Depuis son incarcération début juillet en Suède, à la suite d’une bagarre dans les rues de Stockholm, les soutiens d'ASAP Rocky ne faiblissent pas. Car sa défense soutient que le rappeur n’a fait que réagir en situation de légitime défense aux provocations d’un petit groupe de personnes qui le harcelaient et le suivaient, lui et son entourage. Sur une vidéo amateur d’abord diffusée par TMZ, l’artiste, en visite dans la capitale suédoise pour un concert dans le cadre de sa tournée européenne, met au sol un jeune homme puis lui assène des coups. Dans d’autres vidéos postées sur le compte Instagram du rappeur, ASAP Rocky demande à plusieurs reprises à deux jeunes hommes de cesser de le suivre.

Depuis son arrestation, amis et fans de l’artiste new-yorkais réclament sa libération et dénoncent un « acharnement » de la justice suédoise. Près de 630.000 personnes ont signé une pétition sur Internet appelant à sa libération. La société de production musicale suédoise Woah dad ! a lancé une campagne dans les rues de la capitale où des affiches noires « Free ASAP Rocky ASAP » (Libérez ASAP Rocky sans délai) ont été placardées. Même  le président américain Donald Trump, qui selon la presse américaine aurait été sollicité par Kim Kardashian, se dit prêt à se porter « personnellement » garant du rappeur et qu’il l’aurait fait savoir au Premier ministre suédois Stefan Löfven. Mais pourquoi tant de personnalités prennent-elles si ardemment la défense d’ASAP Rocky ? Notamment parce que le rappeur, amateur de drogues de synthèse et de parties fines, est une figure incontournable du rap US et un artiste influent dans de nombreux domaines artistiques.

Le roi des collaborations

Né à New York en 1988, ASAP Rocky (stylisé en « A$AP »), de son vrai nom Rakim Mayers, se lance dans le rap vers l’âge de 13 ans, après le meurtre de son frère dans une rue d’Harlem à cause d’un trafic de drogue. En 2007, il intègre le collectif ASAP Mob (il en deviendra le porte-parole), d’où il tient son pseudo, et où se retrouvent des artistes de tous horizons : rappeurs, producteurs, clippeurs stylistes… « C’est une famille élargie. Nous avons tous mangé dans les mêmes assiettes, dormi dans les mêmes lits », explique-t-il quelques années plus tard au magazine The Fader. Après un premier succès avec le titre Peso en 2008 (dont le clip offre un avant-goût du penchant de jeune homme pour les fringues et le bling), l’artiste se fait connaître en 2011 avec la sortie d’une compilation intitulée Live. Love. ASAP, qui popularise sa musique, puis il enchaîne deux ans après avec son premier album Long. Live. ASAP.

L’album atteint la première place du Billboard 200 (classement hebdomadaire des meilleures ventes d’albums aux Etats-Unis) dès sa première semaine d’exploitation, mais offre surtout des featurings avec des rappeurs incontournables de la scène rap : Kendrick Lamar, Drake, 2 Chainz ou encore Skrillex.

Après quelques collabs et des apparitions remarquées dans les clips de Lana Del Rey ou encore Macklemore, ASAP Rocky sort son second album en 2015, At. Long. Last. ASAP, qui fait un carton (il sera certifié disque d'or), et prouve encore la capacité du rappeur à s’entourer des meilleurs, comme Kanye West, Lil Wayne, M.I.A., Future, Mark Ronson… Et rebelote avec Testing, trois ans plus tard, sorte de fourre-tout de feats. « La plupart du temps, A$AP Rocky a l’air de se balader dans son disque plutôt qu’il ne l’habite, jusqu’à se faire piquer la paternité de ses chansons par ses invités », estime notamment Libération.

Créateur et égérie

Très influent dans le domaine musical, le rappeur ne l’est pas moins dans un tout autre univers, celui de la mode. Depuis l’adolescence, ASAP Rocky ne cache pas son goût prononcé pour les fringues, de luxe particulièrement. Il déclarera d’ailleurs son amour pour la mode dans une chanson en 2014, Fashion Killa, avec sa copine (ex ?) Rihanna.

En parallèle de sa musique, il travaille pour un temps dans des boutiques de vêtements, et déclinera même un poste de vendeur dans une boutique Hermès à New York. En 2012, il devient l’égérie de la marque française Pigalle, puis fonde sa propre marque AWGE avec son collectif ASAP Mob. Proche des créateurs Alexander Wang et Rick Owens, le monde du luxe finit par l’adopter, et Dior le choisit notamment comme muse en 2016. Il se rapprochera également de Raf Simons (à la tête de Dior de 2012 à 2016), à qui il dédiera la titre RAF en 2017, où il arbore des vêtements du créateur. Récemment, il est également devenu le visage de Calvin Klein, égérie de la campagne #MyCalvins.

View this post on Instagram

LOVE DEM CALVIN’S ❤️

A post shared by PRETTY FLACKO (@asaprocky) on

En une petite dizaine d’années seulement, ASAP Rocky a réussi à faire sa place dans des sphères artistiques très influentes. Un réseau de proches et de collaborateurs qui a donc répondu présent, alors que le rappeur se bat actuellement contre la justice suédoise.