«Béni soit le fruit»: La dystopie «The Handmaid's Tale: La Servante écarlate» renouvelée pour une quatrième saison

SERIE La série se déroule dans un futur très proche où les Etats-Unis ont été renversés par une dictature religieuse, la « République de Gilead »

20 Minutes avec AFP

— 

Elisabeth Moss a eu très peur à la lecture des scripts de la saison 2 de «The Handmaid's Tale»
Elisabeth Moss a eu très peur à la lecture des scripts de la saison 2 de «The Handmaid's Tale» — George Kraychyk/Hulu

La dystopie sur une Amérique cauchemardesque devenue une théocratie, The Handmaid’s Tale : La Servante écarlate, va avoir une quatrième saison, a annoncé vendredi la plateforme de streaming Hulu.

La série, qui a remporté 11 Emmy Awards, est actuellement dans sa troisième saison et se termine le 14 août aux Etats-Unis. Aucune autre précision n’a été apportée sur la saison 4.

Des esclaves sexuelles au service des dirigeants de Gilead

Adaptée du livre éponyme de Margaret Atwood, la série se déroule dans un futur très proche où les Etats-Unis ont été renversés par une dictature religieuse, la République de Gilead, à une époque où, pour des raisons environnementales floues, les humains ont vu leur fertilité s’effondrer. Les rares femmes encore capables de procréer, telle l’héroïne Offred, incarnée à l’écran par Elisabeth Moss, ont été transformées en esclaves sexuelles au service des dirigeants de Gilead qui les violent au cours de cérémonies religieuses mensuelles.

Hulu, propriété de Disney, compte 28 millions d’abonnés. La plateforme a aussi annoncé vendredi que l’acteur oscarisé Mahershala Ali rejoindrait la deuxième saison de la série Ramy, et qu’une comédie en dix épisodes en collaboration avec Amy Schumer allait voir le jour.