Tortues Ninja: La célèbre bande de tortues mutantes accueillera bientôt un cinquième membre

COMICS Après avoir œuvré trente-cinq ans en quatuor, la fratrie de reptiles la plus déjantée de la pop culture va s’élargir

Olivier Mimran

— 

Les Tortues Ninja accompagnées de Jennika
Les Tortues Ninja accompagnées de Jennika — © IDW Publishing 2019
  • Plus de trois décennies après leur création, les Tortues Ninja passent de quatre à cinq membres.
  • La nouvelle venue, Jennika, est déjà apparue, mais sous une autre forme, dans le comics Teenage Mutant Ninja Turtles.
  • Cet évènement éditorial marque la fin de l’arc « City at war ».

Les inconditionnels des Tortues Ninja – les TMNT (pour « Teenage Mutant Ninja Turtles ») en version originale – vont grincer des dents : plus de trois décennies après leur création par Kevin Eastman et Peter Laird, les frangins Leonardo, Michelangelo, Raphael et Donatello vont devoir partager leurs pizzas avec un cinquième membre !

Le blog spécialisé boundingintocomics.com révèle en effet que l’artiste Sophie Campbell avait introduit une nouvelle Tortue Ninja, Jennika, dans le 95e numéro du comics Teenage Mutant NinjaTurtles. Et que sa couleur d’identification serait le jaune, comme on peut le constater sur l’illustration suivante.

Le retour d’une ancienne connaissance

Jennika, Jennika… ça vous rappelle quelque chose ? Oui, une Jennika est déjà apparue dans Teenage Mutant Ninja Turtles numéro 51. Sauf que c’était une humaine (membre du clan des Foot, qui s’était opposée à Splinter pour se rallier à Shredder) et qu’on ne l’avait plus revue depuis… Quel rapport entre l’ancienne et la nouvelle Jennika ?

[ Attention, spoiler]

… Et bien il s’agit du même personnage : grièvement blessée par une adversaire, elle est secourue par les Tortues Ninja qui, à cours de liquide mutagène, lui administrent par transfusion du sang de Leonardo. Et comme une image vaut mille mots, découvrez ci-dessous ce qui s’ensuit.

Les quatre frangins Tortues Ninja auront donc officiellement une « frangine » dès la fin de l’arc « City at war » (que clôt le numéro 95 du comics américain). Et s’il risque de contrarier les plus intégristes des fans des TMNT (qui regretteront, en outre, que la 5e Tortue Ninja ne porte pas, comme ses comparses, le prénom d’un peintre de la Renaissance), ce postulat répond plutôt habilement à la tendance à promouvoir davantage de mixité dans les comics.