Pourquoi deux anciens musiciens de Trois Cafés Gourmands sont-ils désormais floutés sur les photos?

MUSIQUE Deux anciens musiciens ont mis en demeure le groupe Trois Cafés Gourmands concernant le clip du tube « A nos souvenirs »

20 Minutes avec AFP

— 

Le groupe
Le groupe — Capture écran Trois cafés gourmands YouTube

« Acceptez ma rengaine, elle veut juste dire “je t’aime”, soyez sûr, j’en suis fier
J’ai la Corrèze dans le cathéter. » Celui qui n’a pas entendu ce refrain au cours des deux dernières années vivait certainement en ermite au fond d’une grotte.

A nos souvenirs, le titre phare du groupe Trois Cafés Gourmands tourne en boucle sur les ondes depuis plusieurs mois. Mais depuis quelques jours, le clip diffusé sur YouTube depuis 2017, visionné plus de 134 millions de fois, a connu un sérieux lifting. Ou plutôt un floutage.

«On nous dit que nous sommes des musiciens additionnels»

Le groupe originaire du Limousin a été contraint de masquer les visages de deux anciens membres après avoir reçu une mise en demeure de la part de leur avocat. « Si la mise en demeure n’avait pas été respectée, j’avais préparé une assignation en référé pour interdire la diffusion du clip sur YouTube », a expliqué Eric Dauriac, l’avocat du contrebassiste et bassiste Nicolas Ferreira et du batteur Sébastien Bugeaud.

Après avoir fait partie du groupe durant deux ans, de 2016 à 2018, ces deux musiciens avaient été évincés. « Les choses ont changé quand nous avons signé avec une maison de disques. Je regrette aujourd’hui de m’être autant investi. Evidemment, il y a de l’amertume. Durant trois ans, on a répété chez moi, on a tout fait pour que le groupe en arrive là. Aujourd’hui, on nous dit que nous sommes simplement des musiciens additionnels. C’est désolant », a justifié de son côté Sébastien Bugeaud.

Un enfant de la famille du bassiste a aussi été flouté, expliquant préférer « ne plus mettre [leur] image à disposition » pour des questions de cohérence.

Droits d’auteur

Une action qui a « étonné » Francis Puydebois, le coproducteur du groupe, alors que « le clip est sur la toile depuis deux ans ». « Nous avons rapidement répondu à leur exigence, nous n’étions pas obligés. Et puis le groupe s’appelle Trois Cafés Gourmands, ce n’est quand même pas un hasard », a-t-il indiqué de son côté, estimant que « toute cette histoire est une grosse tempête dans un verre d’eau ».

Au-delà de la mise en demeure, d’autres négociations sur les droits d’auteur et les salaires sont en cours. « Mes clients sont crédités sur l’album Un air de rien, vendu à 250.000 exemplaires mais ils n’ont pas touché un centime », a expliqué l’avocat des deux musiciens.