VIDEO. Décès de Johnny Clegg: Yannick Noah, Hélène Segara et la fille de Renaud pleurent le «Zoulou blanc»

HOMMAGE De nombreuses personnalités ont rendu hommage sur les réseaux sociaux au chanteur Johnny Clegg, décédé ce mardi des suites d’un cancer à l’âge de 66 ans

Anne Demoulin

— 

Johnny Clegg en 2010 à Johannesburg.
Johnny Clegg en 2010 à Johannesburg. — Themba Hadebe/AP/SIPA

Ce fervent opposant à l’apartheid a révolutionné la musique en mêlant rythmes zoulous et pop occidentale. Johnny Clegg est mort à l’âge de 66 ans des suites d’un cancer du pancréas ce mardi, a annoncé son manager Rodd Quinn sur la chaîne de télévision publique sud-africaine SABC. De Yannick Noah à Hélène Segara en passant par Nagui, les stars qui ont croisé la route du chanteur sud-africain pleurent un artiste immense et modeste.

« C’est l’une des plus grandes émotions de ma vie. Cette nuit où tu as chanté Asimbonanga pour la première fois à Madiba (cette chanson était dédiée à l’ancien président sud-africain, Nelson Mandela). On était présents avec André Agassi et Boris Becker (deux anciens champions de tennis). Respect à toi pour toujours mon ami ! Tu as fait la différence pour nous tous », a salué Yannick Noah sur Instagram.

View this post on Instagram

😢

A post shared by Nagui (@naguiiiiiii) on

De son côté, Nagui est « extrêmement triste d’apprendre le décès de Johnny Clegg » et souligne la « belle générosité » de l’artiste.

Sur Twitter, la chanteuse Lâam estime que le « monde perd un grand homme ».

Le producteur Gérard Louvin se souvient du « grand talent » de Johnny Clegg et n’oubliera jamais sa « gentillesse ».

« Toute une époque qui s’en va » pour la fille de Renaud

Hélène Ségara rappelle l’engagement de l’artiste contre l’apartheid. « Lorsque j’ai soumis ma reprise à Johnny Clegg pour cette chanson, il m’avait demandé de ne pas oublier de citer les noms d’illustres militants qui combattaient l’apartheid », écrit-elle sur Twitter.

View this post on Instagram

Toute une époque qui s’en va 💔 #johnnyclegg

A post shared by Lola Séchan (@lolasechan) on

Pour Lolita Séchan, la fille de Renaud, le décès de Johnny Clegg marque « toute une époque qui s’en va ». C’est ce qu’elle a posté en légende de la pochette de l’album Putain de camion dans lequel figure la chanson « Jonathan » que Renaud avait écrite en hommage à Johnny Clegg.

Dans cette chanson sortie en 1988, le chanteur rendait hommage à l’engagement du Zoulou blanc : « Entre guitare et fusil, Jonathan a bien choisi. Ses chansons sont des pavés. Des brûlots qui donnent des ailes aux marmots. Sa musique a fait rouiller les barbelés et scié bien des barreaux à Soweto, dans le ghetto. Jonathan pourtant ne porte aucun drapeau. » Renaud avait aussi produit l’album One Life de Johnny Clegg, sorti en 2006.

L’Afrique du Sud est en deuil, et les hommages se sont multipliés là-bas. Sur Twitter, le ministre sud-africain des Sports, des Arts et de la Culture Nathi Mthethwa, écrit : « Notre cœur est plein de douleur. Comme il l’a chanté dans Asimbonanga, "Oh, la mer est froide et le ciel est gris" alors que nous regrettons la perte d’un porte-flambeau de la lutte pour la liberté ».

Le rugbyman français Yannick Nyanga se souvient quant à lui du tube Great Heart et adresse ses « condoléances au peuple sud-africain » « Ses chansons ont bercé mon enfance. Ses messages étaient tellement puissants. Comme Mandela, il prônait la paix entre les peuples », ajoute le sportif.