VIDEO. Elisa Tovati a pété les plombs... pour son nouveau clip

BUZZ « Ce n’est pas un coup de com, mais un cri du cœur », explique la chanteuse

V. J.

— 

La chanteuse Elisa Tovati, le 8 janvier 2014
La chanteuse Elisa Tovati, le 8 janvier 2014 — PJB/SIPA

Depuis vendredi, plusieurs vidéos circulent sur les réseaux sociaux, montrant la chanteuse Elisa Tovati en plein craquage dans un restaurant du 8e arrondissement. Un coup de colère que des internautes ont interprété comme un coup de pub de la part de la chanteuse. Or, la vérité se situe entre les deux, comme elle l’a expliqué au Parisien. « Nous étions en fait en train de tourner mon nouveau clip, La Machine, dans ce restaurant », révèle l’actrice et musicienne.

« J’ai pété les plombs pour tous les artistes qui n’osent pas le faire »

« A travers cette chanson, je dénonce la brutalité avec laquelle les artistes sont parfois traités. Comme des produits de consommation, poursuit-elle. En ce moment, quand tu fais de la chanson française ou de la variété, que tu as plus de 40 ans, surtout si tu es une femme, les médias, les réseaux sociaux et parfois les maisons de disques te font comprendre que tu as dépassé la date de péremption. Je connais d’excellentes chanteuses qui ont été remerciées du jour au lendemain. Je voulais que ce clip soit aussi violent que cette réalité, pour marquer les esprits. J’ai pété les plombs pour tous les artistes qui n’osent pas le faire. »

En revanche, il n’était pas prévu qu’un figurant filme la scène et la partage sur Internet : « Cette vidéo m’a été volée. Et j’avoue que l’ampleur que cela a pris me dépasse un peu et me bouleverse. Il y a des commentaires très violents. » C’est pourquoi elle a décidé de mettre en ligne le clip de La Machine, un clip tourné sans prévenir la maison de disques précise Le Parisien. « Ce n’est pas un coup de com, mais un cri du cœur », conclut la chanteuse.