« Leur chanson me rappelle mon enfance » : Le groupe Trois cafés gourmands vous inspire une douce mélancolie

VOUS TEMOIGNEZ Vous nous avez donné votre sentiment sur le groupe auquel on doit le tube de l’été 2018

P.C

— 

C'est la «simplicité» du groupe qui vous a surtout touché
C'est la «simplicité» du groupe qui vous a surtout touché — SIPA

« Le fruit de ma réflexion ne touchera personne », peut-on entendre dans le tube A nos souvenirs, de Trois cafés gourmands. Pour ce qui est de la divination, les membres du groupe n’auraient pas pu être moins inspirés qu’à l’écriture de ces paroles. Car le « fruit de leur réflexion » a fait mouche, et pas qu’un peu.

Avec plus de 200 000 albums vendus, les musiciens de Corrèze se sont directement placés parmi les plus gros vendeurs de disques du pays. Alors, quelle est leur recette pour plaire à autant de monde ? Pourquoi êtes-vous aussi nombreux à vouloir avoir « la Corrèze en cathéter » Vous nous avez donné des éléments de réponse.

« Frais, amusant, entraînant et sympathique »

Parmi vos témoignages, on a pu identifier quelques ingrédients qui vous ont mis en appétit. Tout d’abord, la simplicité du groupe. « Trois cafés gourmands, c’est un peu madame/monsieur tout le monde. Loin des artistes surfaits aux chansons ultra-modifiées, ils chantent avec une authenticité déconcertante et rafraîchissante ! Loin des Beyoncé ou autres stars inaccessibles, ce sont des artistes ou chacun peut s’identifier ! Et cela fait du bien dans une société où tout est ultra-normé… Chaleureux et sans prétentions, ils chantent des thèmes populaires sans verser dans une nostalgie stérile », analyse Samuel.

« Ils ne se prennent pas la tête et ce sont des gens simples, pas de caviar et hautes mondanités. Je les adore. Ce ne sont pas des bouseux comme d’autres l’affirment », ajoute Carine. « Simples et authentiques », conclut Mathilde. On touche au but : Si vous aimez Trois cafés gourmands, c’est parce qu’ils pourraient être vos voisins, vos amis, ou bien vous-même. Il y a une vraie proximité artistes/public, pas dans le fait que le groupe se rend disponible auprès de ces derniers, mais plutôt parce que, à quelque chose près, les rôles pourraient être interchangeables.

La force de la nostalgie

A l’image de modes vestimentaires faisant leur grand retour (coucou le bob) ou des séries se déroulant dans les années 80 (Stranger Things, sur la guitare des émotions, Trois cafés gourmands joue sur la corde de la nostalgie, et ça marche. « Tout simplement, ça me rappelle l’enfance, les bals de pompiers, les fêtes de classe, les amis, la campagne, les soirées… », raconte Bernard. « Je suis née en Corrèze et leur chanson me rappelle mon enfance », ajoute Nicole. Plus loin dans l’analyse, Samuel croit savoir d’où vient ce succès : « Ils évoquent une France tranquille, une France conviviale, la France de notre enfance, celle qui tend à disparaître avec la mondialisation ou les comparaisons internationales… »

Comme un week-end à la campagne

De manière générale, ce qui est le plus ressorti de vos commentaires, c’est une sorte de joie et d’apaisement à l’écoute du groupe. Que vous les ayez vus en concert, acheté leur album ou seulement écouté leur single, c’est une sorte de sérénité que vous apportent les trois musiciens. En résumé ? De la « chanson française qui fait du bien », pour Tess. « Ce n’est ni du Brel ni du Goldman, mais qu’est ce que ça fait du bien dans ce monde violent. » lance Christian. A croire qu’écouter Trois cafés gourmands, c’est comme un week-end d’été à la campagne.