Le rappeur Lil Nas X en concert à Los Angeles le 23 juin 2019.
Le rappeur Lil Nas X en concert à Los Angeles le 23 juin 2019. — Chris Pizzello/AP/SIPA

MUSIQUE

Coming out de Lil Nas X: Qui est le rappeur-country numéro 1 aux Etats-Unis?

Avec son titre « Old Town Road », l’artiste est l’un des phénomènes rap du moment outre-Atlantique

  • Lil Nas X a fait son coming out le dernier jour du mois des fiertés.
  • Encore peu connu en France, le jeune rappeur est un véritable phénomène aux Etats-Unis et en Angleterre.

Un grand pas pour le rap ? Dimanche, dernier jour du mois des fiertés LGBT [lesbienne, gay, bi, trans], Lil Nas X, jeune rappeur d’Atlanta, a fait son coming-out sur Twitter. « Certains d’entre vous le savent déjà, d’autres s’en fichent, d’autres ne me suivront plus. Mais avant la fin du mois je veux que vous écoutiez attentivement “C7osure” », écrit-il sur le réseau social, ajoutant l’émoji arc-en-ciel.

Comme le rapporte le site de Têtu, dans ce morceau l’artiste entonne notamment : « La vérité, j’ai le besoin et la volonté de laisser aller, d’être libre/Plus la peine de jouer un rôle, je dois me laisser grandir/C’est ce que je dois faire, je ne le regretterai pas quand je serai plus âgé. »

S’il n’y révèle pas explicitement son homosexualité ou sa bisexualité, l’artiste a confirmé dans un second message qu’il s’agissait bel et bien d’un coming-out. « Je croyais que c’était évident », a-t-il posté sur Twitter avec la cover de son dernier EP, où l’on aperçoit un arc-en-ciel sur l’un des buildings.

Une révélation courageuse, saluée par de nombreux fans du rappeur et par la communauté LGBT. Car, si Lil Nas X est encore très peu connu en France, il est un véritable phénomène outre-Atlantique, où son titre “Old Town Road” cartonne actuellement. Retour sur l’ascension fulgurante du jeune rappeur/cow-boy d’Atlanta.

Le phénomène « Yeehaw Challenge »

Il y a quelques mois de cela aux Etats-Unis aussi, Lil Nas X – de son vrai nom Montero Lamar Hill –, était un inconnu. Mais ça, c’était avant “Old Town Road”. Comme l’explique le site Yard, c’est grâce à sa petite notoriété sur les réseaux sociaux que le rappeur de 20 ans a fait décoller son morceau rap aux sonorités country.

Dans un premier temps, il a diffusé la chanson en l’accompagnant de mèmes et de détournements (sa spécialité), puis il l’a postée sur YouTube avec des images extraites du jeu vidéo à succès « Red Dead Redemption 2 ».

C’est ce montage qui va susciter d’autres détournements et permettra à Lil Nas X de se faire repérer par NiceMichael, l’une des stars de  Tik Tok. Ce réseau social fait fureur chez les 11-14 ans qui s’amusent à se filmer en train de chanter en play-back ou d’exécuter une choré.

Si tout ça vous dépasse, retenez seulement que, d’une simple chanson sur YouTube, NiceMichael a fait de « Old Town Road » un raz-de-marée chez les plus jeunes, en initiant un « Yeehaw Challenge ». Le principe ? Se transformer par magie en cow-boy ou cow-girl, sur les paroles du titre de Lil Nas X. Et croyez-le ou non, le rappeur est alors entré dans une tout autre dimension.

La polémique du top Country

Quatre mois après sa mise en ligne, Old Town Road intégrait le top country du Billboard [sorte de Top 50 américain] à la 19e place. En avril, il atteignait le sommet des tops « rap » et « country », rapportait  le site du Mouv'. Un coup double totalement inédit. Avec 80 millions de téléchargements en une semaine seulement, il pulvérisait aussi le record de streamings détenu jusque-là par Drake et ses 69 millions de streams pour God’s Plan.

Ce succès planétaire et fulgurant a aussi vu poindre une grosse polémique dans l’industrie musicale américaine. Car, après sept semaines d’affilée en tête des ventes de disques aux Etats-Unis, le Billboard a retiré « Old Town Road » de la catégorie country. L’organe de référence a expliqué que ce morceau, qui mêle un air de banjo et de lourdes basses, « ne réunissait pas suffisamment d’éléments de la country d’aujourd’hui » pour prétendre intégrer ce classement.

Collaboration avec le père de Miley Cyrus

Quelques jours après la décision de Billboard, Lil Nas X a sorti un remix de ce qui était déjà un tube, avec, comme invité, la star de la country Billy Ray Cyrus, le papa de Miley. Mais malgré la légitimité de « BRC », deux fois nommé aux Grammys dans des catégories country, le remix a eu droit au même traitement que l’original, laissé sur le seuil du classement country.

Sur Twitter, Billy Ray Cyrus n’a pas caché son incompréhension. « Qu’est-ce qui n’est pas country dans cette chanson, s’est interrogé l’artiste. Quels sont les éléments rudimentaires de la musique country ? La chanson est honnête, humble, un refrain entêtant et un banjo. Qu’est-ce qu’il leur faut de plus ? »

« Se faire sortir des classements country n’a pas l’air bien grave en apparence, mais cela implique quelque chose de plus pernicieux », a estimé auprès de l’AFP Charles Hughes, auteur du livre Country Soul : Making Music and Making Race in the American South. « Aux Etats-Unis, la musique est l’un des champs qui est souvent abordé à travers une grille de lecture raciale », poursuit-il. « Cela s’est enflammé parce que ce qui se passe est tout sauf surprenant, dit-il, à savoir une frontière factice destinée à garder les Noirs à l’écart d’un espace dont ils font déjà partie. »

Charley Pride, Aaron Neville, Darius Rucker, Cowboy Troy ou Kane Brown ont tous investi depuis longtemps la country, avec succès. Plusieurs artistes hip-hop ont aussi tenté, à l’instar de Lil Nas X, des incursions dans cet univers musical qui connaît un renouveau depuis quelques années. Mais, selon Charles Hughes, « les artistes noirs n’ont pas eu l’opportunité de devenir des stars grand public de la country, même si le genre a été sensiblement influencé et transformé par la musique noire ».

Un succès planétaire

Cette polémique n’a pas empêché Lil Nas X de faire son petit bout de chemin. Depuis, le rappeur a sorti un clip de cinq minutes avec le chanteur country. Dans la vidéo, pleine d’humour, il apparaît en tenue complète de cow-boy, pistolet inclus, chevauchant dans l’Ouest américain du XIXe siècle, puis transporté dans les rues d’un quartier noir de nos jours. Totalement absents des manuels scolaires mais aussi de toute l’imagerie de Hollywood jusqu’à récemment, les cow-boys noirs ont bel et bien existé. Il est aujourd’hui admis qu’un quart des cow-boys étaient afro-américains.

Un mois et demi après sa diffusion sur YouTube, « Old Town Road » compte désormais plus de 182 millions de vues sur YouTube. Du haut de ses 20 ans, Lil Nas X a atteint les sommets. En six mois seulement, il a déjà réussi, dans différents domaines, à faire bouger les lignes.