Janet Mock est la première femme transgenre à signer un contrat avec un important studio de production

TRANS En signant un très gros contrat avec Netflix, Janet Mock vient encore bousculer les codes de la production de séries

Clément Rodriguez

— 

Janet Mock, réalisatrice, productrice et scénariste de la série «Pose»
Janet Mock, réalisatrice, productrice et scénariste de la série «Pose» — Charles Sykes/AP/SIPA

Voilà une belle avancée pour la représentation des minorités. La réalisatrice, productrice et scénariste de la série Pose, Janet Mock, vient de signer un contrat avec Netflix, faisant d’elle la première femme transgenre à diriger ses propres projets au sein d’une telle entreprise.

Un contrat à 7 chiffres (au moins)

Selon le magazine américain Variety, le contrat signé entre Netflix et Janet Mock représente un engagement de trois ans entre les deux parties, et les chiffres de cette offre se comptent en plusieurs millions de dollars. Grâce à cet accord, Netflix se réserve les droits exclusifs des séries de Janet Mock, ainsi que ceux de ses projets de longs-métrages.

« En tant que personne qui a grandi devant un écran de télévision, que ce soit pour regarder des talk-shows, des sitcoms ou des films sur des cassettes VHS, je n’aurais jamais cru que je pouvais faire partie de ce monde-là, a-t-elle confié à Variety. Et même encore plus que cela. Je ne suis pas seulement assise à la table des négociations, c’est moi qui les gère ».

L’année dernière, Janet Mock était déjà rentrée dans l’histoire en tant que première femme transgenre de couleur à écrire et réaliser un épisode d’une série télévisée.