E3 2019: Stadia, xCloud, Uplay+... Streaming et abonnement, on a aperçu le(s) futur(s) du jeu vidéo

JEU VIDEO Si l'E3 2019 a été une édition de transition, il a permis d'apercevoir à quoi devrait ressembler le jeu vidéo de demain entre streaming (Stadia, xCloud) et abonnements (Uplay+, EA Pass, Xbox Game Pass...)

De notre envoyé spécial à Los Angeles, Vincent Julé

— 

Jouer à ses jeux préférés n'importe où (il y a une connexion Internet), c'est la promesse de xCloud de Microsoft mais également de Stadia de Google
Jouer à ses jeux préférés n'importe où (il y a une connexion Internet), c'est la promesse de xCloud de Microsoft mais également de Stadia de Google — Microsoft

Quelques jours avant le début de l’E3, Google, en bon troll, dévoilait les détails de Stadia, sa plate-forme de streaming de jeux vidéo. Autant dire que la réponse de Xbox était attendue, mais son boss Phil Spencer a préféré se focaliser sur les jeux, avant d’officialiser sa prochaine génération de console(s), le Project Scarlett. De cloud gaming, il en a été question, rapidement, avec xCloud qui adopte une approche hybride : il sera possible de streamer ses jeux depuis les serveurs Xbox ou de transformer sa propre Xbox en serveur. Cette dernière fonctionnalité, appelée « Console Streaming » sera disponible en bêta à l’automne. Pour le reste, pas plus de détails, ni de date de sortie.

Streamer un jeu comme une vidéo

En revanche, des privilégiés ont pu tester Stadia comme xCloud à l’E3, par exemple jouer à Doom Eternal sur un Pixelbook ou Halo sur un smartphone. En théorie, il s’agit de jouer à la console sans console, sur n’importe quel écran : téléviseur, tablette, smartphone… La pratique, elle, doit faire avec le physique, les latences, les dégradations de l’image, et en fin de compte la connexion et le débit.

Or, bien sûr, Google et Xbox avaient réuni les meilleures conditions pour leurs démonstrations à l’E3, mais qu’en sera-t-il avec nos petites connexions des familles ? « Pour l’instant, pour du 720p ou de la Full HD, il nous faut entre 7 et 10 Mbit/s », a ainsi expliqué Bill Stillwell, directeur du projet xCloud, au site 01net. Néanmoins, notre objectif est de faire en sorte que quand vous pouvez streamer une vidéo, vous puissiez également jouer. »

Vers une multiplication des abonnements

L’avènement du cloud gaming  n’est donc pas pour demain, peut-être après-demain, avec l’arrivée de la 5G. Mais à quels jeux jouerons-nous ? Xbox part avec l’avantage d’être à la fois constructeur et éditeur, et compte bien coupler le projet xCloud avec son offre Xbox Game Pass. Stadia devra compter sur des éditeurs tiers, par exemple Ubisoft qui a profité de l’E3 pour annoncer son service Uplay+. Pour 14,99€/mois, tout le catalogue Ubisoft, même les nouveautés, sera accessible sur PC en septembre, et sur Stadia en 2020.

Ubisoft n’est pas le premier à proposer une telle offre, avec également le Xbox Game Pass donc, l’EA Pass, et Square Enix pourrait être le prochain. Une situation qui rappelle la multiplication des services de streaming vidéo : Netflix, Amazon Prime Video, Disney +, WarnerMedia… « A terme, la question ne sera plus de savoir si t’es Nintendo ou Sega, Xbox ou Sony, analyse justement un journaliste du Monde. Ce sera de savoir si t’es Ubi, EA, ou n’importe quel autre éditeur qui propose son abonnement. » Ah, le fameux « Netflix des jeux vidéo ». Netflix, qui fait d’ailleurs  une entrée très timide dans le game. Pour l’instant.