L'humoriste Kheiron dément être CopyComic, mais soutient ce «justicier» de l'humour français

HUMOUR L’humoriste était accusé d’être derrière la chaîne YouTube qui a révélé de nombreux plagiats dans le monde du stand-up

C.W.

— 

L'humoriste Kheiron.
L'humoriste Kheiron. — PJB/SIPA

Un long démenti, et un profond soutien. Accusé sur les réseaux sociaux d’être derrière CopyComic, la chaîne YouTube qui révèle depuis des mois des plagiats dont le monde du stand-up, Kheiron  a affirmé sur Twitter ne pas être « la personne qui a assaini l’humour français ». Dans un thread élogieux, l’humoriste a également tenu à rendre hommage à ce « justicier ».

« Ce n’est pas un délateur mais un lanceur d’alerte »

« L’humour est un des seuls domaines où la condamnation des voleurs ne fait pas l’unanimité », commence Kheiron, avant de s’attarder sur les difficultés quotidiennes des humoristes débutants, notamment confrontés aux vols de blagues et d’idées. « Ça fait des années que mes collègues humoristes et moi-même assistons à un sempiternel vol de textes dans l’impuissance la plus totale », écrit-il, ajoutant, « et puis CopyComic est arrivé ». « Je ne sais pas pour vous mais me concernant, lorsque quelqu’un dénonce des gens qui ont une attitude nuisible, ce n’est pas un délateur mais un lanceur d’alerte. C’est un acte citoyen », poursuit-il, avant de révéler avoir apporté son aide à CopyComic : « Il nous a rendu justice à nous, auteurs, mais surtout à vous, public. Vous qui méritiez de savoir la vérité. Des humoristes lui parlent mais également des journalistes et des anonymes fans de stand-up. Croyez-moi, il est impensable qu’une personne puisse récolter toutes ces données sans une aide massive. Et je le répète, je suis fier d’avoir fait partie de cette aide ».

Pour terminer, Kheiron nie une nouvelle fois être CopyComic, mais lui apporte tout son soutien. « Je ne peux décemment pas m’approprier l’œuvre de la personne qui a assaini l’humour français. Certes, nous étions beaucoup à le soutenir en secret, mais c’est à lui qu’il faut rendre hommage », estime-t-il. Depuis plusieurs années, cette chaîne YouTube secoue fortement l’univers de l’humour français, accusant de plagiat des humoristes réputés comme Gad Elmaleh, Roland Magdane ou encore Tomer Sisley.