Féminisme, soul et flûte… Lizzo, le Zippo qui va enflammer les festivals de l’été

Pop culture Lizzo sera le phénomène de l’été avec son tube « Juice » et ses concerts déjantés en festivals

Marie Gicquel

— 

Lizzo, le phénomène pop-funk-rap américain, est en tournée mondiale tout l'été avec une cinquantaine de dates en Europe.
Lizzo, le phénomène pop-funk-rap américain, est en tournée mondiale tout l'été avec une cinquantaine de dates en Europe. — Sakura/WENN.com/wenn36509092/SH

Impossible de ne pas avoir la fesse joyeuse en écoutant son tube Juice qu’on présente déjà comme l’hymne de cet été. La chanteuse et rappeuse américaine Lizzo donne un concert mercredi soir à l’Alhambra de Paris pour fêter la sortie de son troisième album. Ne vous fiez pas à son titre mielleux, Cuz I love you, Lizzo est bien loin de la figure de la femme gnangnan qui pleurniche.

20 Minutes vous présente cette bête de scène en cinq punchlines.

« Même si tu es l’amour de ma vie, désolée bébé j’ai trop de fierté »

dans Heaven help me

Melissa Viviane Jefferson, 31 ans, dite Lizzo est une étendue de sable, composé de différents grains : un peu d’Aretha Franklin - sa voisine de Détroit où elle est née - un brin de Destiny’s Child - Survivor est le premier CD qu’elle achète - et du gospel en fond sonore dans la maison de ses parents. Mais Lizzo, a également un penchant vers la droite, flûte traversière dans les mains. Elle en joue depuis l’école primaire et écoute beaucoup de musique classique. L’instrument à vent et le rap, un mariage pas incompatible, le final de Heaven help me, douce mélodie, le prouve.

« Je suis comme le Chardonnay, je me bonifie avec le temps
Je t’ai entendu dire que j’étais pas la plus chaude, saleté, tu mens »

dans Juice

Et ce Chardonnay charpenté, c’est bien le Juice de Lizzo. Juice demeure le titre qui casse la baraque de cette année. Un petit côté rétro funk, un refrain à base de ya-ya-yi ya-ya-yu et un clip bourré de références à la pop culture des années 1980, avec en guest stars, les drag-queens du célèbre show américain de RuPaul's Drag Race.

Dose vitaminée pour la journée et hit ravageur pour la soirée, Juice, sorti en janvier dernier propulsa Lizzo au sommet des charts américains, et surtout sur la scène du très prisé festival Coachella. En France, Juice éclabousse encore aujourd’hui le top 50. En bref, comme le résume bien le magazine  Rolling Stones, Juice est le premier son fantastique de l'année. 

« Je viens de faire un test ADN et je suis 100 % cette salope »

dans Truth Hurts

Ce single, bientôt disque d'or aux Etats-Unis, célèbre le célibat et prône le relevage de tête post-rupture illico presto. Souvent qualifiée de chanteuse feel good, convaincue par le pouvoir du self-empowerment et du body positivy, Lizzo assume son corps et évoque souvent le long chemin vers l’estime de soi.

Son corps nu inonde les réseaux sociaux et s’admire sur la pochette de son disque. La rappeuse pousse même cet amour de soi à l’extrême en se mariant avec elle-même dans le clip Truth Hurts.

A peine sorti, l’hymne boosteur de confiance est repris par la comédie romantique signée Netflix, Someone Great : la scène est désormais culte aux Etats-Unis.

« La musique lente est réservée aux filles maigres »

dans Tempo (feat. Missy Elliott)

Un duo bouillant entre deux générations de girl power. Vous l’aurez compris, le son revendique les courbes féminines et invite au twerk dans tous les dancefloors des Etats-Unis. Mais sur Twitter, les deux rappeuses se transforment en bisounours et s’abandonnent dans de bouleversantes déclarations d’amour.

Lizzo n’en est pas à sa première collaboration… Après avoir fondé plusieurs groupes de hip-hop, elle fut repérée par Prince qui l’invita à poser ses cordes sur son titre Boytrouble de l’album Plectrumelectrum. Le troisième album de la musicienne propose également un duo avec le rappeur américain Gucci Mane Exactly how I feel. Enfin, il y a dix jours, c’est avec la chanteuse britannique Charlie XCX que Lizzo s’associe pour le titre très pop Blame It on your love.

Tous ces éléments mis bout à bout dessinent le portrait d'une artiste engagée qui a tout pour devenir la star des prochaines années. On prend les paris et en reparle dans quelques années.

 

Festival

Lizzo sera mecredi 29 mai à l’Alhambra (Paris), puis au festival This Is Not A Love Song (Nîmes) le 31 mai, et au festival Afropunk (Paris) mi-juillet.