Le musée du Louvre fermé ce lundi pour dénoncer «le sous-effectif face à l'hyper fréquentation»

FERMETURE Les employés font face à une « dégradation de leurs conditions de travail », selon le syndicat Sud Culture Solidaires

20 Minutes avec AFP

— 

Devant la Pyramide du Louvre, en juin 2017.
Devant la Pyramide du Louvre, en juin 2017. — LUDOVIC MARIN / AFP

Le musée du Louvre n’a pas ouvert ses portes lundi matin en raison d’un droit de retrait exercé par les agents d’accueil qui dénoncent des problèmes d’effectifs, a-t-on appris auprès de la direction du musée et de source syndicale.

Dans un communiqué, le syndicat Sud Culture Solidaires affirme que « le Louvre suffoque » et que « les personnels constatent une dégradation sans précédent des conditions de visite et de travail. »

Moins de personnel pour plus de visiteurs

« En 2018 la fréquentation du Louvre a franchi la barre des 10,2 millions de visiteurs. Alors que le public a augmenté de plus de 20 % depuis 2009, le palais, lui ne s’est pas agrandi et les effectifs n’ont cessé de diminuer », affirme le syndicat.

« Réunis en assemblée générale lundi, les agents ont décidé d’exercer leur droit de retrait et de se rendre à la direction du musée afin de crier leur colère », indique le communiqué.

À la mi-journée, « 150 agents d’accueil et de surveillance » se sont réunis à proximité des colonnes de Buren, sous les fenêtres du ministère de la Culture, « contre le sous-effectif face à l’hyper fréquentation », a indiqué pour sa part la CGT Culture dans un communiqué.