VIDEO. Les replays de la semaine: Un «Koh Lanta» jouissif... Céline Dion en roue libre

A LA DEMANDE Replay, SVOD, streaming... «20 Minutes» vous donne ses conseils vidéo de la semaine

F.R.

— 

Denis Brogniart sur le tournage de «Koh Lanta: La guerre des chefs».
Denis Brogniart sur le tournage de «Koh Lanta: La guerre des chefs». — ALP/Starface/TF1

Il n’y a pas que le direct dans la vie, il y a aussi le replay. De YouTube à Netflix en passant les replays des chaînes de télévision, 20 Minutes vous concocte chaque dimanche une liste de choses à voir, ou revoir, à écouter ou réécouter.

Semaine du 27 mai au 2 juin

Un « Koh Lanta » d’anthologie

Vendredi soir, TF1 a servi du caviar à ses téléspectateurs. L’épisode de Koh Lanta diffusé ce soir là était un plaisir de fin gourmet. Au menu : des stratégies gratinées, des tartes qui se perdent et en guise de plat de résistance, une vengeance servie comme un plat qui se mange froid. 

Si vous avez vu l’émission, vous savez de quoi on parle et si ce n’est pas le cas, ruez vous sur le replay, vous ne remercierez d’avoir eu le bon goût de ne pas trop spoiler. Très honnêtement, c’est de la dramaturgie quatre étoiles.

Bilal Hassani, côté coulisses

Il y a un peu plus d’une semaine, Bilal Hassani terminait 14e ( en réalité, 16e) de l’Eurovision mais qu’importe, il a fait le show et sa prestation ambitieuse en a surpris plus d’un. Ça, c’est pour le devant de la scène. Le documentaire Bilal Hassani, le rêve d’une vie, diffusé il y a une semaine sur France 4, puis sur France 2, vous le fera découvrir sous un angle plus intime. En 88 minutes, le film esquisse un portrait sensible et attendrissant d’un jeune garçon qui vit pour la musique depuis tout petit. Les caméras le suivent dans les coulisses de l’enregistrement de son album et dans ses préparatifs pour l’Eurovision. La séquence où, à Tel-Aviv (Israël), Bilal Hassani rencontre de jeunes LGBT et raconte son coming out, est particulièrement émouvante. Que ses détracteurs y jettent un œil, ils reverront sans doute leur opinion s’il leur reste une part d’humanité.

 

Céline Dion en roue libre au «Carpool Karaoké»

James Corden au volant, une star sur le siège passager et c’est parti pour une interview ponctuée de chansons. Tel est le concept du Carpool Karaoké. Cette pastille du Late Show de James Corden sur CBS fait toujours un carton lorsqu’elle est mise en ligne sur YouTube. Cette semaine, c’est Céline Dion qui monte en voiture le temps d’une petite virée dans Las Vegas. La diva québécoise est une parfaite cliente pour ce format : entre une inclination frénétique à pousser la chansonnette, un destockage des chaussures qu’elle collectionne et une reconstitution d’une scène culte de Titanic dans la fontaine du Bellagio. Un grand n’importe quoi assez irrésistible qui, ce dimanche, comptabilisait déjà plus de 13 millions de vues.

Milli Vanilli, un scandale pop

A la fin des années 1980, Girl You Know It’s True et Girl I’m Gonna Miss You ont été des tubes dans le monde entier. Ils étaient chantés par le duo Milli Vanilli, composé de l’Allemand Robert Pilatus et du Français Fabrice Morvan. Ou plutôt : ils n’étaient pas chantés par les deux acolytes mais par d’autres. Lorsque l’imposture a été révélée, la descente aux enfers a commencé pour les deux artistes. C’est cette histoire hallucinante que retrace le documentaire Milli Vanilli, du hit à la honte, visible sur Arte.tv jusqu’à la fin du mois.

Quatre drag queens pour une couronne

La saison 11 de RuPaul’s Drag Race est mise en ligne sur Netflix avec une semaine de décalage par rapport à sa diffusion à la télévision américaine. Les fans qui suivent cette compétition de drag queens sur la plateforme de streaming ont donc découvert dans le dernier épisode dispo depuis jeudi l’identité des quatre finalistes. Si vous êtes à la bourre, il est encore temps de vous caler une séance de rattrapage : l’ultime épisode, celui de la grande finale, est attendue sur Netflix le 6 juin.