Cannes: Des «trésors» découverts lors de fouilles sous-marines au large des Îles de Lérins

HISTOIRE Des amphores ont été retrouvées sur une épave datant du 3e siècle avant J.C.

Fabien Binacchi

— 

Les amphores ont été retrouvées à une vingtaine de mètres de profondeur
Les amphores ont été retrouvées à une vingtaine de mètres de profondeur — M. Langleur

Seule la première étape des fouilles est terminée. Mais déjà, ces recherches, entreprises sur une épave datant du IIIe siècle avant J.-C., au large de Cannes près des Îles de Lérins, ont pu révéler « quelques trésors », indique la mairie, partenaire de cette opération menée par la Société d’archéologie subaquatique d’Anne Joncheray. Des amphores enfouies ont notamment été mises au jour dans un bon état de conservation.

« Une découverte comme ça est extrêmement rare. On ne connaît que quatre épaves de ce type. Au IIIe siècle avant notre ère, il y a beaucoup d’actes de piraterie et le commerce se développe relativement peu », a détaillé l’archéologue, interrogée par France 3.

Le chantier s’est déroulé entre le 25 avril et le 12 mai, à une vingtaine de mètres de profondeur près des côtes de Sainte-Marguerite, la plus grande des îles de Lérins, précise aussi la municipalité. Une seconde phase de fouilles est également programmée.

Bientôt exposés et montrés aux petits ?

Les vestiges découverts pourraient intégrer le Musée de la Mer de l’Île Sainte-Marguerite. La mairie rappelle d’ailleurs que « le matériel déjà sorti des épaves de la Tradelière [Ier siècle avant notre ère] et du Bataiguier [épave sarrasine du Xe siècle] », également au large de Cannes, « est montré au public dans les salles d’exposition permanente ».

Une seconde phase de fouilles est programmée
Une seconde phase de fouilles est programmée - M. Langleur

Ces nouvelles découvertes devraient faire l’objet de « plusieurs temps de médiation culturelle organisés avec les classes cannoises afin de sensibiliser les enfants au patrimoine ancien des îles de Lérins », indique encore la ville de Cannes.