Marseille: Le Bon Air, le festival techno «défricheur» de talents en passe de devenir une référence

FESTIVAL Le festival Le Bon Air revient à la Friche la Belle de Mai ce week-end pour la quatrième année, avec toujours plus de belles découvertes et une scénographie au top

Adrien Max

— 

Une toute nouvelle warehouse de 1.250 m2 est prévu pour la quatrième édition du festival Le Bon Air.
Une toute nouvelle warehouse de 1.250 m2 est prévu pour la quatrième édition du festival Le Bon Air. — Naïri
  • Le festival Le Bon Air revient à La Friche de ce vendredi à dimanche pour trois jours de musique techno.
  • Le Bon Air se veut « défricheur », à savoir proposer des artistes encore peu connus du grand public, tout en offrant quelques pointures du genre.
  • Côté nouveauté, le festival se dote d’une nouvelle salle de 1.250 m2 et deux scènes resteront actives le dimanche après-midi de 14h à 20h, avec une retransmission Boiler Room.

Trois jours, cinq scènes, 48 artistes. Le festival Le Bon Air revient sur les anciennes friches industrielles de la Belle de Mai à Marseille pour la quatrième année ce week-end. Trois jours placés sous le signe de la techno, des découvertes et de la fête dans ce lieu symbolique des raves des années 90. 20 Minutes vous embarque dans ce festival défricheur, et à taille humaine, en compagnie d’Olivier Kerdudo, le programmateur et directeur artistique.

Une programmation rythmée de découvertes, et de spécialistes du genre

L’ADN du festival le Bon Air est de proposer à son public un savant équilibre entre artistes émergents et pointures des musiques électroniques. « Le public marseillais commence à être de plus en plus curieux, on a donc cette volonté de dénicher les artistes de demain, en laissant une grande place aux femmes », explique Olivier Kerdudo.

Celui qui est aussi DJ s’entoure de collectifs locaux et nationaux pour aiguiser sa curiosité et trouver les nouvelles pépites. La collaboration avec le festival Les Nuits Sonores, dont les programmateurs joueront le dimanche sur l’une des deux scènes, permet également à Olivier de découvrir de nouveaux artistes. « J’écoute aussi beaucoup le public », confie-t-il. Vous aurez par exemple la chance de passer de DJ Marcelle, véritable ovni, ou D-Mood Records, collectif local, à des pointures comme l’allemande Helena Hauff, ou l’américain Kerri Chandler, sans oublier Manu le Malin pour un show exceptionnel.

Une toute nouvelle Warehouse

Le Bon Air a vu les choses en un peu plus grand cette année avec la création d’une nouvelle warehouse de 1.250 m2, sur le modèle des grandes salles industrielles que l’on peut retrouver aux Nuits Sonores, ou à la Time Warp, dans des proportions encore plus grandes. « On s’est payé le luxe de ne pas utiliser le Cabaret Aléatoire cette année [salle de concert au rez-de-chaussée de la Friche] puisque les Marseillais y vont régulièrement les week-ends. On voulait un nouveau lieu emblématique pour cette quatrième édition donc on s’est pas mal inspiré des Nuits Sonores, avec qui on travaille beaucoup, tout en amenant notre touche créative », détaille Olivier Kerdudo.
En plus de la warehouse, vous pourrez danser autour de la Boîte, une scène à 360 degrés, la Ballroom et la Boule à Facette, jusqu’alors à l’extérieur et qui bénéficiera d’une salle dédiée cette année. Toutes les scènes sont équipées d’un système son Funktion One et les scénographies devraient tenir la promesse d’une expérience immersive.

La Boite, la salle ou la scène est à 360 degrés.
La Boite, la salle ou la scène est à 360 degrés. - Naïri

 

Le toit terrasse n’est pas gratuit cette année

Contrairement aux éditions précédentes qui coïncidaient avec l’ouverture des soirées On Air, le Festival Le Bon Air arrive cette année une semaine plus tôt. Le toit terrasse ne sera donc pas accessible gratuitement cette année, même si la musique rythmera le vendredi et le samedi soir de 19 heures à 23 heures. « On est obligé de privatiser le toit-terrasse cette année, mais en contrepartie on a boosté le son et on a aussi décidé de proposer des artistes plus connus qu’à l’accoutumée », explique Olivier Kerdudo.

Le toit terrasse de la friche ne sera pas accessible gratuitement cette année.
Le toit terrasse de la friche ne sera pas accessible gratuitement cette année. - Jonathan Livingston

Autre nouveauté, deux scènes resteront ouvertes le dimanche après-midi de 14 heures à 20 heures, avec une retransmission Boiler Room de la scène La Boîte. « On avait l’habitude de faire des ateliers et une boom avec les enfants âgés de deux à huit ans, mais ce n’était pas possible cette année. On propose donc un format spécial journée, avec une retransmission Boiler Room qui permettra d’offrir une portée européenne aux artistes qui y joueront, et au festival », espère le programmateur et directeur artistique. Un joli mélange qui devrait rassasier les oreilles les plus exigeantes.