Banksy crée un immense malaise en s'installant sur la place Saint-Marc à Venise

STREET ART Le célèbre artiste a publié une vidéo Instagram de sa performance pendant la Biennale de Venise

B.C.

— 

Le stand de peintures à l'huile de Banksy à Venise.
Le stand de peintures à l'huile de Banksy à Venise. — MARA GUGLIELMI / AFP

Après avoir vendu ses toiles à des prix minuscules dans les rues de New-York, Banksy a installé un stand de peintures à l’huile sur la célèbre place Saint-Marc à Venise, pendant la Biennale. Son installation prenait la forme d’un stand désuet dépliable. Avant que les Carabinieri ne viennent le déloger, l’artiste a pu exposer un ensemble de peintures qui, mise côte à côte, figuraient un immense paquebot de touristes occultant les plus célèbres monuments de Venise.

L’œuvre, intitulée Venice in Oil fait à la fois référence à l’oil de la peinture à l’huile et à celle déversée par ces immenses bateaux, mais aussi à la pollution visuelle qu’il engendre. Sur une vidéo postée mercredi sur Instagram, Banksy apparaît donc en peintre vendant ses propres toiles, son visage caché par un journal. On découvre aussi le malaise suscité chez les passants par cette œuvre. En légende de la vidéo, l’artiste plaisante sur le fait qu’il n’a jamais été invité à la Biennale de Venise.

Une réfugiée sur un canal

L’artiste a, semble-t-il, profité de sa présence à Venise pour réaliser une œuvre au pochoir sur le mur d’un palais du canal di Ca’Foscari. On y voit une jeune réfugiée en gilet de sauvetage craquant une fusée de détresse, et dont les pieds baignent dans l’eau du canal. Banksy n’a pas encore officiellement revendiqué cette œuvre.

Banksy fait donc coup double à Venise en dénonçant le tourisme de masse qui détruit la beauté, et le manque d’humanité des dirigeants mondiaux qui ne viennent pas en aide aux réfugiés.