«Game of Thrones»: Tout a une fin, Valar Morghulis… Notre résumé du dernier épisode de la saison 8

«SPOILER IS COMING» Attention, on vous raconte l’essentiel de l’épisode 6 de la saison 8 de « Game of Thrones », diffusé cette nuit sur OCS City

Benjamin Chapon

— 

Qui prendra place sur le trône de fer ?
Qui prendra place sur le trône de fer ? — Montage photo/20 Minutes

« And now, our watch has ended. » C’est fini, Game of Thrones s’est achevé dans la nuit de dimanche à lundi. La série la plus populaire de la décennie, la plus commentée aussi, celle qui aura eu le plus fort impact, a trouvé un dénouement.

Qu’ils soient déçus ou enthousiastes, ou tristes, ou soulagés, les millions de fans du show de HBO ont dû faire leurs adieux à des personnages, et une intrigue, qu’ils suivent depuis près de dix ans.

[ATTENTION, « SPOILER IS COMING », ON VOUS DIT TOUT SUR L’EPISODE 6 DE LA SAISON 8 DANS LES LIGNES QUI SUIVENT]

Après un épisode de massacre qui avait vu Port-Réal brûler et Daenerys tomber définitivement du côté de la haine vengeresse aveugle, ne pouvait venir qu’un épisode amer, très amer.

Tyrion passe la Main

Tyrion, abasourdi, déambule dans la ville jusqu’à découvrir les cadavres de ses frère et sœur. Daenerys, de son côté, harangue ses troupes victorieuses dans une mise en scène que Leni Riefenstahl n’aurait pas renié, et annonce son intention de poursuivre sa guerre libératrice sur tous les continents du monde, pas seulement Westeros.

La reine Targaryen en profite pour nous montrer qu’elle connaît bien sa géo, et parle (hurle) toujours aussi bien le Valyrien. Jon est circonspect mais pas tant que ça, il réclame juste que les prisonniers ne soient pas tous égorgés (l’impétueux humaniste…). Arya l’a pourtant prévenu : « Je sais reconnaître une tueuse quand j’en vois une… » Tyrion, lui, démissionne de son rôle de Main et est donc fait prisonnier.

Daenerys pour les Nuls

Dans une scène de cachot (toujours de très grandes scènes de la saga), entre Jon et Tyrion, les deux personnages nous gratifient de superbes phrases à double sens sur ce qu’il convient de faire. « L’amour est la mort du devoir » disait Mestre Ameon, cité par Jon. « Parfois, le devoir est la mort de l’amour » rétorque Tyrion.

Tyrion essaye de lui expliquer que la situation pue la merde mais Jon est toujours aussi long à la comprenette. Cette séquence est aussi une réponse aux pétitionnaires, ou simples déçus, sur l’enjeu de la série et l’évolution de Daenerys. Dans cette scène fermée, on revit le chemin parcouru par la jeune Targaryen depuis huit saisons. Son évolution est limpide, et tragique.

Le roi des histoires

Car à la scène suivante, il faut lui dire adieu… Jon la rejoint dans la salle du trône, désormais à ciel ouvert. Dans une dernière déclaration d’amour, et alors que Daenerys dévoile un peu plus son aveuglement, Jon la poignarde. Elle meurt sur son lit de cendres. Drogon, inconsolable, détruit par le feu le trône de fer.

La série aurait pu s’arrêter là, sur l’image du dernier des dragons emportant avec lui le corps de la dernière Targaryen. Mais il restait à tenir une des promesses du récit. Qui va régner ?

La fin de l’épisode est à la fois troublante, parfois gênante, forcément déroutante pour des spectateurs qui sortent de plusieurs heures de batailles acharnées. L’issue passe par un conseil des puissants du royaume, ou ce qu’il en reste. « Rien n’est plus puissant qu’une bonne histoire » plaide le grand conteur Tyrion au moment de choisir le futur souverain. Il opte pour Bran le brisé, « le gardien de nos histoires ». Le couronnement se fait par une suite de « oui » sereins. Sauf Sansa qui établit l’indépendance du Nord.

Dénouement cardinal

« Personne n’est vraiment satisfait, j’imagine que c’est un bon compromis » explique Tyrion à Jon dans une nouvelle phrase qui semble destinée aux fans de la série. « Est-ce juste, tout ce que nous avons fait ? », demande Jon. « Redemandez-moi dans dix ans » répond Tyrion.

A chaud en tout cas, le dénouement de Game of Thrones semble répondre à la plupart des attentes scénaristiques mais nous laisse tout de même avec un sacré chagrin. Jon rejoint la Garde de nuit, puis le Nord, le vrai, avec Tormund et Fantôme à ses côtés. Arya décide de partir en bateau plein Ouest, à la découverte de nouvelles contrées. Sansa est faite Reine du Nord à Winterfell. Ver-Gris repart à l’Est, tout comme Drogon. Au Sud, Bran règne avec Tyrion pour Main…

La vie reprend son cours, on voit des ports agités, des enfants sauvageons courir dans la neige, les Immaculés partir vers une vie meilleure à l’île de Naath… Même l’humour reprend ses droits dans une improbable scène de grand conseil avec Bronn, Davos et Sam entourant Tyrion et Bran de leur mieux.

Valar Morghulis

On fait le compte des personnages qui nous ont quittés, à commencer par Daenerys, et c’est vertigineux. Game of Thrones laisse un monde rempli d’histoires, mais toutes sont tristes à mourir. OK, Valar Morghulis, mais quand même, c’est raide.

Dernier pied de nez et mise en abyme, cet épisode évoque deux fois les romans dont a été tirée la série. Dans une scène grave, Brienne écrit dans le livre de la Garde royale, l’histoire de Jaime et conclut « il meurt en protégeant sa reine ». Et dans une scène comique, Sam apporte un ouvrage intitulé Chanson de la glace et du feu, du nom des romans de George R.R. Martin, écrit par un mestre et qui recense les événements récents. Tyrion s’inquiète de savoir s’il y est décrit durement. Il n’y figure pas.

Voilà, Game of Thrones nous a quittés.