Festival de Cannes : Edouard Baer dézingue Netflix, et se fait tacler par les internautes

CANNES «Le cinéma, ce n'est pas manger des pizzas chez soi devant Netflix», a déclaré le maître de cérémonie du Festival de Cannes

Clément Rodriguez

— 

Edouard Baer en guerre contre Netflix
Edouard Baer en guerre contre Netflix — VU - HAEDRICH/SIPA

Le bras de fer entre Cannes et Netflix continue. Depuis deux ans, aucun film sorti sur la plateforme de vidéo à la demande n’a été sélectionné en compétition. Les tensions qui règnent entre le festival de cinéma et le géant américain ne se sont pas apaisées. En cause : le premier demande à ce que Netflix sorte ses films en salles pour qu’ils soient éligibles à la sélection officielle, tandis que le second refuse ce compromis.

Comme un clin d’œil à cette dispute, Edouard Baer, le maître de cérémonie de cette 72e édition, n’a pas hésité à clamer son amour pour les salles de cinéma. Dans une tirade toujours débordante de poésie, et sur fond d’accordéon, l’acteur a parlé de ce besoin d’être ensemble face au grand écran. Plus tard, il s’attaque même directement à Netflix : « Le cinéma, c’est la salle de cinéma, c’est le collectif, la chaleur humaine, c’est sortir de chez soi, ce miracle-là, plutôt que de rester là à manger des pizzas en regardant Netflix » s’est-il exclamé avant de déclarer ouvert le 72e Festival de Cannes.

Rapidement, sur les réseaux sociaux, de nombreux internautes ont réagi à cette petite phrase. Beaucoup insistent sur ce que coûte une place de cinéma « aux alentours de 10 à 12€, alors que c’est le prix d’un abonnement Netflix », commente l’un d’entre eux. Entre le prix des billets, le bruit des autres spectateurs, et les publicités diffusées avant le film, les twittos semblent avoir la dent dure contre les salles de cinéma.

 

Entre les pizzas de Netflix ou le pop-corn des salles de cinéma, les internautes ont donc fait leur choix.