L’actrice Anémone est décédée à l'âge de 68 ans des suites d'une «longue maladie»

DISPARITION En 1988, elle avait remporté le César de la meilleure actrice pour son rôle dans « Le Grand Chemin »

Manon Aublanc

— 

Anémone
Anémone — PIERRE VERDY / AFP

L’actrice Anémone est décédée, ce mardi « au petit matin », à l’âge de 68 ans « des suites d’une longue maladie », a annoncé Elisabeth Tanner, son agent. César de la meilleure actrice en 1988 pour Le Grand Chemin, Anémone était connue du grand public pour son rôle dans le film culte, Le père Noël est une ordure, dans lequel elle incarnait Thérèse, l’acolyte de l’acteur Thierry Lhermitte à la permanence de SOS Amitié.

En plus cinquante ans de carrière, l’actrice et comédienne aura cependant participé à une vingtaine de pièces au théâtre et plus de 70 films au cinéma. D’abord joué sur les planches en 1979, Le père Noël est une ordure, dans lequel Anémone interprète Thérèse, sera ensuite adapté au cinéma en 1982 et fera même de l’actrice la référence de toute une génération.

Un César pour son rôle de Marcelle Le Grand Chemin

Née à Paris en 1950, Anne Bourguignon, de son vrai nom, démarre sa carrière au cinéma en 1968 avec le film Anémone de Philippe Garrel, qui lui donnera son pseudonyme. La jeune femme entre ensuite à l’école de théâtre fondée à Reims par Robert Hossein, avant de rejoindre la troupe du Splendid. Anémone avait obtenu son premier grand rôle auprès de Coluche en 1977 dans Vous n’aurez pas l’Alsace et la Lorraine.

En 1988, elle joue le rôle de Marcelle, dans Le Grand Chemin de Jean-Loup Hubert, pour lequel elle remportera le César de la meilleure actrice. Ces dernières années, elle avait été à l’affiche de Jacky au royaume des filles (2014), Rosalie Blum (2016) et la Monnaie de leur pièce (2018), son dernier film. Elle se produisait aussi régulièrement sur les planches jusqu’à ses dernières pièces : Grossesse nerveuse (2011) et Les nœuds au mouchoir (2015).

Une militante et une écologiste

L’actrice est aussi une militante de la première heure. Membre de l’association Attac (Association pour la taxation des transactions financières et pour l’action citoyenne) depuis 1998, année de sa création, Anne Bourguignon plaide aussi en faveur de l’écologie.

En 1995, elle s’est présentée aux municipales à Paris, dans le 20e arrondissement, sur la liste Paris Ecologie Solidarité Citoyenneté.