VIDEO. Angèle dévoile son «anti sexism academy» dans le clip de «Balance Ton Quoi»

MUSIQUE En bonus de ce nouveau clip engagé, la participation de l’acteur Pierre Niney

Clio Weickert

— 

Angèle dans le clip de «Balance Ton Quoi».
Angèle dans le clip de «Balance Ton Quoi». — Charlotte Abramow

Angèle pourrait une nouvelle fois marquer les esprits. Après le sublime clip de Jalousie, la chanteuse vient de dévoiler celui d’un autre succès de son album Brol, le titre Balance Ton Quoi. Coécrit par Angèle, la réalisatrice Charlotte Abramow et l’amie de la chanteuse Ophélie Secq, le mini-film met en scène l’engagement de l’artiste pour le féminisme, en nous dévoilant son « anti sexism academy ». Petit bonus, l’acteur Pierre Niney apparaît également dans ce clip, dans un sketch sur la question du consentement.

Les bénéfices d’une mini-capsule reversés à des associations

Faisant écho aux mouvements #MeToo et #BalanceTonPorc, le titre de Balance Ton Quoi, et désormais son clip, s’engagent pour l’égalité entre les hommes et les femmes, et contre le sexisme. « Beaucoup de thèmes sont ici évoqués avec la volonté d’illustrer un féminisme intersectionnel et inclusif : questions de genres, harcèlement sexuel au travail ou dans les transports, consentement, jugements de valeur, questions de pilosité, violences gynécologiques, dévalorisation des capacités des femmes à réussir par elles-mêmes, fétichisation des femmes noires, slut-shaming, respect des choix de chacun.e, charge mentale, historique des droits des femmes, censure des tétons féminins, etc. », développe la réalisatrice du clip Charlotte Abramow dans une note d’intention.

Avec humour et légèreté, Angèle dénonce ici le sexisme ordinaire, et met l’accent sur l’importance de l’éducation, d’où la « anti sexism academy » de son clip. « L’éducation de toutes les générations semble être la meilleure arme contre le sexisme et les autres oppressions. Cela passe entre autres par la déconstruction des schémas sociaux qui nous ont été inculqués et la prise de conscience de nos propres privilèges. Comprendre les mécanismes des comportements sexistes est un premier pas vers le choix d’un changement », explique la réalisatrice.

Enfin, pour l’occasion, la chanteuse a créé une mini-collection capsule avec la marque féministe de vêtements Meuf Paris. Les uniformes du clip seront disponibles à la vente, et les bénéfices seront entièrement reversés à deux assos qui agissent en faveur des femmes victimes de violences : Centre 320 rue Haute et La Maison des Femmes x Saint-Denis.