Soupçons de plagiat: Gad Elmaleh tenterait de démasquer CopyComic via Facebook

PLAGIAT CopyComic a révélé de nombreux plagiats dans le monde du stand-up

L.B.

— 

Gad Elmaleh lors du gala de charité de la Tsedaka.
Gad Elmaleh lors du gala de charité de la Tsedaka. — AnthonyGhnassia/SIPA

CopyComic fait trembler la scène humoristique française depuis plus d’un an et demi.  Gad Elmaleh en a fait les frais fin 2017, au même titre que Jamel Debbouze, Tomer Sisley ou Rémi Gaillard. Si Gad Elmaleh s’est défendu, en toute décontraction, sur Europe 1 mardi, en estimant que les sketchs étaient basés sur des « observations qui n’appartiennent à personne », il semble un peu plus agacé qu’il n’y paraît. Selon Copycomic, l’humoriste tenterait de démasquer son accusateur via Facebook.

« Un email du cabinet d’avocats de Facebook » a été envoyé au vengeur masqué du monde du stand-up. « Si le nom de Gad n’y figure pas, on y trouve cependant le nom de son avocate spécialisé en droits d’auteur, Maître Isabelle Weksteing-Steg - la même qui a porté la plainte via Twitter. La déduction ne semble donc pas être trop aventureuse ici », a écrit CopyComic à 20 Minutes.

« Aucune plainte n’a été déposée ni aucune assignation délivrée »

Facebook devrait communiquer à Gad Elmaleh le nom, l’adresse mail, les coordonnées téléphoniques et les adresses IP de CopyComic. Ceci alors que Gad Elmaleh avait déjà tenté d’obtenir de faire supprimer de Twitter les vidéos de ce dernier. Le « vengeur masqué » affirme ne pas savoir si d’autres humoristes se sont joints à Gad Elmaleh afin d’obtenir ces informations.

Quant à Me Isabelle Wekstein-Steg, contactée par BFMTV, elle n’a pas indiqué ce qu’elle comptait faire avec les données personnelles de CopyComic. Selon elle, « aucune plainte n’a été déposée ni aucune assignation délivrée » et il s’agirait d’une démarche diligentée il y a plusieurs mois.