Gad Elmaleh réagit aux accusations de plagiat

HUMOUR En 2017, la chaîne YouTube CopyComic Video a révélé de nombreux plagiats dans le milieu de l’humour français…

L.B.

— 

Gad Elmaleh à Cannes en 2016.
Gad Elmaleh à Cannes en 2016. — James Gourley/Shutterst/SIPA

Invité sur Europe 1, Gad Elmaleh​ est revenu ce mardi sur les accusations de plagiat au micro de Nikos Aliagas. « J’ai commencé ma carrière en 1995 et je me suis fait connaître avec un sketch qui s’appelait La chèvre de Monsieur Seguin, c’est la première fois que j’ai fait rire », a expliqué l’humoriste pour répondre aux montages vidéo de la chaîne CopyComic.

Ces derniers dévoilaient l’ampleur des plagiats de Gad Elmaleh qui aurait repris beaucoup de vannes à Jerry Seinfeld en 2005. « C’était l’idée de la parodie », a-t-il poursuivi avant d’égrainer le nombre d’humoristes qui utilisent le même constat comme point de départ d’un petit sketch.

« Une observation qui n’appartient à personne »

« Est-ce que vous avez déjà mis un truc dans le micro-ondes, vous l’avez fait chauffer, au bout de quatre minutes vous le ressortez, le plat est brûlant et l’intérieur est froid. Ce n’est pas une invention. Mais c’est un point de départ pour écrire un petit sketch », a-t-il pointé. C’est une observation qui n’appartient à personne. Après libre à toi de dire ce que tu veux là-dessus ».

Selon Gad Elmaleh, les mentalités changent et « il faut accompagner » ces évolutions.