«Game of Thrones»: Quel est l'état des forces de chaque camp à la veille de la grande guerre?

ON FAIT LE POINT On y est… La huitième et dernière saison de la série débarque le 14 avril. « 20 Minutes » vous aide à être prêts pour ce rendez-vous (2/5)

Jean-Loup Delmas

— 

Le Roi de la Nuit dans la série «Game of Thrones».
Le Roi de la Nuit dans la série «Game of Thrones». — HBO
  • Dans la nuit du 14 au 15 avril, sur OCS, sera diffusé le premier épisode de la dernière saison de Game of Thones.
  • Après sept saisons et 67 épisodes, les fans ne savent peut-être plus où en est l’intrigue.
  • Toute la semaine, 20 Minutes fait le point sur l’intrigue de la série.
  • Dans cet article, on vous résume qui a quoi comme troupes au début de la saison 8 de GOT.

Alors que la saga Game of Thrones s’achève avec une huitième et dernière saison (diffusée en France sur OCS), il n’est pas impossible que les fans se sentent un peu paumés dans l’intrigue. Pas de panique. 20 Minutes vous aide à faire le point. Aujourd’hui, alors que les morts ont franchi le Mur dans l’acte final de la saison 7, il est temps de dresser un état des lieux des troupes armées dans Westeros, afin de comprendre qui possède quoi.

Les morts

L’armée des morts - ou les Autres - est dirigée par le Roi de la nuit, un général encore bien mystérieux mais dont la puissance vaut bien une armée à lui seul. Il sait ressusciter et contrôler les morts, lui permettant après chaque bataille d’agrandir son armée de ses adversaires vaincus.

Il possède de grands pouvoirs psychiques, pouvant notamment prendre le contrôle des animaux, une capacité rare même dans un royaume fait de dragons et de géants. Surtout, il peut contrer aisément les capacités psychiques adverses, ce qui le rend encore plus difficilement tuable.

Sans parler de ses javelots de glace, véritables missiles sol-air capables de dégommer un dragon adulte d’un seul coup. Or, lorsqu’on sait comment la stratégie des troupes targaryennes repose sur l’usage massif des dragons pour brûler tous les problèmes entre elles et la victoire, le Roi de la nuit et son côté tourelle antiaérienne à ses heures perdues pourraient bien contrer les plans de la Khaleesi.

La majorité des troupes du Roi de la nuit sont composées de spectres, à savoir des morts ramenés à la vie. Ce sont grosso modo des squelettes zombies pas très farouches, mais dont le nombre - qui ne cesse de grandir - suffit généralement à noyer l’adversaire sous des vagues entières d’opposants cadavériques. Le feu reste néanmoins leur gros point faible. En plus des humains ressuscités, le Roi de la nuit s’est fait quelques petits plaisirs dans le Nord, en ramenant à la vie des géants, qui seront des adversaires beaucoup plus coriaces à affronter pour ses opposants.

Mais c’est dans les airs qu’il dispose de sa plus belle prise, avec Viserion, ex-dragon de Daenerys, dont il contrôle le cadavre. Utilisée pour le moment une seule fois, la créature a fait fort pour une première puisqu’il a ouvert une brèche dans le mur de son souffle. Détruire un ouvrage magique de plusieurs millénaires en quelques minutes montre bien la puissance de Viserion, peut-être encore plus redoutable mort que vivant.

Le Roi de la nuit est accompagné des Marcheurs blancs, sorte de super lieutenants cadavériques qui ne peuvent être tués que par le feu ou l’acier valyrien. Leurs armes de glace, si elles ne dégomment pas de dragons, brisent les épées ennemies (sauf celles en acier valyrien, on revient toujours au précieux métal) et ils peuvent eux aussi ressusciter les morts. Petit bonus néanmoins pour encourager à détruire ces engeances diaboliques, lorsqu’un d’eux meurt, tous les spectres ressuscités par ses soins s’écroulent avec lui.

L’armée de Daenerys

On entre tout de suite dans le vif du sujet avec l’atout numéro un de Daenerys, ses deux dragons. Les historiens du royaume ne manqueront pas de rappeler qu’avec trois de ses créatures, Aegon avait conquis tout Westeros en quelques mois. Force militaire ultime, capable de tout cramer sur leur passage, ils ont déjà prouvé leur efficacité dans de multiples combats, et notamment face à l’armée des morts lors d’une intervention pour secourir Jon Snow. Longtemps apparus comme invincibles, les dragons ont néanmoins montré des faiblesses insoupçonnées dans cette intervention, puisqu’un d’eux a péri. A part le Roi de la nuit et ses javelots de glace, Cersei a également prévu plusieurs balistes longue distance capables d’atteindre les bestiaux. Mais si Daenerys apprend une stratégie un peu plus complexe que « Dracarys » et utilise correctement ses monstres, nul doute qu’ils seront la solution contre les morts.

Outre ses deux cracheurs de feu, Daenerys possède 8.000 immaculés, des guerriers eunuques ayant appris à ne pas craindre la douleur. Anciens esclaves, ils sont totalement dévoués à la cause de la Khaleesi. Guerriers habiles et puissants, ordonnés et efficaces, ils constituent l’élite des troupes de la Mère des dragons.

Si elle veut jouer la carte du nombre plus que de la qualité propre, la Targaryenne peut aussi compter sur quelque 100.000 dothrakis (excusez du peu), des cavaliers sauvages qui lui ont aussi prêté allégeance. Redoutables guerriers, dont la férocité au combat est crainte dans tout le royaume, ils constituent la majeure partie de ses troupes et ont aussi fait étalage de leur efficacité au combat de nombreuses fois.

Le Nord

Le bâtard beau gosse compte une armée moins impressionnante. En plus des quatre-cinq membres de la garde de nuit restants qui ne sont pas encore morts et ne l’ont pas trahi, Jon Snow a réuni le Nord sous son commandement. En plus des chevaliers du Val, Jon Snow peut compter sur les robustes guerriers des différentes maisons, qui sont quand même restés à rien faire des années depuis la mort de Robb Stark et sont donc frais comme des gardons.

Les sauvageons apparaissent plus usés mais également plus expérimentés. Ils sont sous son commandement depuis qu’il les a gentiment laissés traverser le Mur. Peu ordonnés, les sauvageons n’en restent pas moins des guerriers redoutables au combat, habitués à (sur) vivre dans les conditions extrêmes de l’autre côté du Mur.

Enfin, dernier atout, Jon Snow dispose de son frère Bran, la corneille aux trois yeux, seul être psychique connu parmi l’armée des vivants, et donc le seul à pouvoir (tenter de) rivaliser avec le Roi de la nuit sur ce terrain-là. Pour le corps à corps, c’est très probablement Jon qui s’en chargera, ses talents d’épéiste n’étant plus à démontrer.

Cersei

Bien au chaud dans son Sud, Cersei compte sur les différents camps pour s’entre-détruire, afin de finir le travail ensuite. Pour cela, elle possède deux atouts de poids : si les troupes lannisters se sont fait salement décimer par Daenerys, elle vient de s’acheter les services de la Compagnie dorée, des mercenaires surentraînés et des guerriers craints à travers tout le monde connu. Certes, on ne les a encore jamais vus à l’œuvre, mais leur réputation les précède.

Surtout, la reine du Sud peut compter sur la flotte des Fers-nés d’Euron Greyjoy, la première puissance navale de ce monde. Or, les morts n’ont tout simplement pas de navire, pas plus que le Nord, et la flotte targaryenne a été mise à mal lors de la prise de Castral Roc. Si elle n’est pas encore la reine incontestée des terres de Westeros, elle peut donc s’estimer impératrice des mers, ce qui pourrait être un atout non négligeable.

Bref, mettez-vous sur la tronche maintenant.