VIDEO. Snapchat se lance dans le jeu vidéo et mise sur les «party games»

JEU VIDEO Les jeux peuvent être lancés directement depuis la barre de discussion, ce qui permet de jouer avec ses amis instantanément, pas besoin d’installation

V. J. avec AFP

— 

Snapchat lance Snap Games, son offre de petits jeux multijoueurs
Snapchat lance Snap Games, son offre de petits jeux multijoueurs — Capture écran Snapchat

Fort de ses 190 millions d’utilisateurs actifs quotidiens, Snapchat est prêt à passer à la vitesse supérieure et a profité du Snap Partner Summit le 4 avril à Los Angeles pour lancer Snap games, son offre jeux vidéo. Ce n’est pas la première fois que le réseau social lorgne les joueurs, il avait ainsi déjà proposé en 2018 Snapples, mini-jeux à base de filtres et de réalité augmentée. « L’amitié, c’est plus que les messages qu’on échange. C’est aussi les expériences que l’on partage, a déclaré Will Wu, responsable produit chez Snapchat. Nous avons voulu créer quelque chose qui rappelle les jeux de société en famille le week-end, qui donne l’impression de jouer à la console avec des amis, manettes à la main. »

« Le jeu peut être lancé directement depuis la barre de discussion »

Les jeux, disponibles depuis jeudi, sont donc multijoueurs et permettent à plusieurs personnes, amies sur la messagerie, de jouer en temps réel tout en échangeant des messages écrits ou vocaux. Développé en interne, Bitmoji Party rappelle Super Mario Party et surtout Wii Party, en mettant en scène les « bitmoji », petits personnages 3D à l’image de l’utilisateur et marques de fabrique de Snapchat. « Le jeu peut être lancé directement depuis la barre de discussion, ce qui vous permet de jouer avec vos amis instantanément, pas besoin d’installation », précise Will Wu.

Il en va de même pour les autres jeux, développés par d’autres studios : le jeu de tir Snake Squad par Game Closure, le jeu de course C.A.T.S Drift Race par ZeptoLab, le jeu de construction Alphabear Hustle par Spry Fox, le jeu de survie Zombie Rescue Squad par PikPok, et Tiny Royale, rip-off de Battle Royale, par l’incontournable Zynga (FarmVille). Snapchat promet que l’offre a vocation à s’étoffer, avec un financement via la publicité intégrée.

Le jeu vidéo n’est pas le seul média sur lequel mise Snapchat, il va ainsi multiplier les séries, les Snap Originals, des fictions avec un début et une fin, très rythmées et très courtes (3 à 5 minutes par épisode). Et filmées verticalement pour s’adapter à l’écran d’un smartphone. « L’écriture sur mobile doit être différente et nécessite de nouvelles façons de créer », insiste Sean Mills, responsable des contenus originaux chez Snapchat. L’écran peut ainsi être scindé en deux pour rendre compte des points de vue différents des deux adolescents de Two Sides, en pleine séparation amoureuse.

Les ados sont également les héros de Can’t talk now, teen show sur le quotidien d’élèves de 3e du point de vue de leurs vidéos, et d’autres œuvres vont explorer la vie des fans de baskets (Sneakerheads) ou la question raciale aux Etats-Unis (While Black).