«Game of Thrones»: Histoire, folklore et théories… Ces youtubeurs qui prolongent le plaisir

YOUTUBE La plateforme de vidéos de Google regorge de contenus à propos du trône de fer

Pierre Cloix

— 

Jon et Daenerys vont bientôt faire leurs adieux
Jon et Daenerys vont bientôt faire leurs adieux — HBO
  • La dernière saison de Game of Thrones est presque là.
  • Au-delà de la série télévisée, l’univers « GOT » est partout.
  • Sur YouTube, on retrouve énormément de contenu dédié à Jon, Daenerys et leur comparses.

Analyses, suppositions… Dans les médias traditionnels, Game of Thrones est partout. Et si la série touche à sa fin, l’univers et le folklore crées par Georges R.R.Martin et, dans une certaine mesure, HBO, se sont inscrits dans l’inconscient collectif. A tel point que de nombreux historiens spécialistes de la pop culture se sont attachés à décortiquer les scènes et intrigues de la série devenue phénomène mondial.

Sur Youtube, les analyses et théories du « jeu des trônes » sont nombreuses et les thématiques abordées sont variées. Pour vous faire une idée, au moment où l’on écrit ces lignes, pas moins de 80 vidéos (on a compté) ont été postées en rapport avec la série sur la plateforme vidéo de Google sur la dernière heure. Cela va du tuto make-up à la théorie, en passant par des montages en tous genres. Pour vous éviter de trier, nous avons choisi de rester en France (même si les chaînes anglophones Talking Thrones et Alt shift X valent le détour). Voici donc notre sélection de trois de ceux qui font vivre Westeros sur Internet, au-delà des 54 (à 80) minutes que nous proposent les épisodes de cette huitième et ultime saison de Game of Thrones.

Nota Bene, pour l’Histoire

Si vous suivez le contingent de youtubeurs vulgarisateurs sur Internet, il y a de grandes chances que vous ayez entendu parler de Nota Bene. Fort de ses 875.000 abonnés (probablement plus au moment où vous lirez ces lignes), Benjamin Brillaud s’est fait une spécialité de rendre accessible au public l’histoire avec un grand « H ». Pour cela, quoi de mieux que de parler de sujets qui, de toute façon, sont déjà sur toutes les lèvres ? « Je pense que la pop culture est un formidable levier pour vulgariser l’histoire. Sur énormément d’œuvres, on peut observer des liens avec ce qui a pu arriver dans le passé », explique-t-il.

De fait, c’est l’atmosphère médiévale qui a attiré Nota Bene à Game of Thrones, et on le comprend : blasons, emblèmes, guerres fratricides et trahisons, la liste des parallèles à dresser avec le Moyen-âge est longue… « Cette atmosphère m’a vraiment inspiré, et j’ai tout de suite trouvé à Game of Thrones des similitudes avec la Guerre des Deux roses et la série de romans Les Rois Maudits, par exemple. » Le premier fait référence à un conflit de succession au trône d’Angleterre (1455-1485) opposant plusieurs « maisons » bien connues, comme celle des Lannister. Pardon, des « Lancaster ». Tandis que la seconde est une histoire fictive alliant malédiction, romance et meurtres.

Benjamin Brillaud souligne que George R.R.Martin, créateur de la saga, s’est lui-même inspiré de l’histoire pour écrire son œuvre : dès lors, portraits, analyses et explications de faits historiques avaient trouvé la voie parfaite pour susciter l’intérêt du grand public. Pas convaincus ? Le créateur de Nota Bene explique : « Si je vous dis que l’on va parler de Jérôme Savonarole, un moine dominicain à Florence, ça ne va pas particulièrement vous parler. Alors que si je vous dis que le Grand Moineau a " existé ", là j’ai peut-être votre attention. » Touché.

La chaîne Nota Bene publiera d’autres contenus mêlant Game of Thrones et histoire, avec par exemple les parallèles entre les Dothrakis et Attila/Genghis Kan. On notera aussi que, pour cette série, Benjamin Brillaud travaille avec un historien, Cédric Delauney, auteur de Game of Thrones, de l’Histoire à la série.

Mestre Thibaut, pour les livres

La chaîne de « Mestre Thibaut » est complètement dédiée à l’univers du trône de fer. S’il a débuté par des théories sur les événements susceptibles de se produire dans la série (sa chaîne s’intitulait auparavant « Game of Theories »), il a par la suite délaissé les suppositions pour sauter à pieds joints dans le folklore riche et complexe que propose l’univers crée par George R.R.Martin. « Au départ, toutes ces théories, c’était surtout pour combler l’attente entre chaque épisode, chaque saison. Et puis j’ai commencé mes recherches dans l’œuvre écrite et j’ai vite été fasciné par des éléments de dialogues et de contextes qui permettaient d’envisager certains événements et d’en comprendre d’autres », explique-t-il.

Dès lors, et s’il continue d’analyser teasers et photos promotionnelles, Thibaut s’est lancé dans une série de vidéos « Histoire » qui récapitule l’ensemble des événements s’étant déroulés chronologiquement avant le début de la série (et en partie racontés dans les livres, donc).

Cette volonté de donner des éléments supplémentaires ne lui vient pas de nulle part : « L’idée c’est de faire vivre cet univers qui génère énormément d’attente et je prends énormément de plaisir à transmettre et à faire réfléchir, d’ailleurs ma formation initiale est celle d’un professeur d’histoire-géo. Mon plus grand plaisir, c’est quand un abonné me dit qu’il a commencé à lire les livres grâce à mon contenu. » Et il faut bien l’admettre, ces vidéos dédiées à l’œuvre littéraire sont suffisamment captivantes pour faire le pont entre écran et papier.

Pour ce qui est de « l’après » GoT, Thibaut ne devrait pas souffrir tant que ça d’un éventuel chômage technique : un spin-off de la série est déjà annoncé et, les fans peuvent toujours l’espérer, The Winds of Winter (sixième tome du Trône de fer) finira bien par paraître en librairies.

Captain Popcorn, pour les théories

On ne va pas se mentir, personne n’a envie d’être spoilé sur une série, encore plus quand il s’agit de la dernière saison de Game of Thrones. Pourtant, tout le monde aimerait bien « savoir ». Il suffit de voir l’attitude de Rose Leslie (Ygrid/Ygritte dans la série) envers son époux Kit Harrington ( Jon Snow) à ce sujet : elle lui avait demandé avec insistance ce qu’il se passait à la fin de la saison 7 et, quand celui-ci a fini par lui dire, elle lui en a voulu…

Cette ambivalence, la chaîne de Captain Popcorn (282.000 abonnés) l’exploite à merveilles : décryptages, théories, analyses du moindre détail qui pourrait donner un indice sur les suites de différents univers… Amateurs de surprise totale, passez votre chemin ! Celui qui se considère comme un « théoricien hard-core » (c’est-à-dire qu’il souhaite que ses théories soient le plus proches de la vérité), explique : « Je reconnais que le pouvoir de surprise diminue, mais cela permet de se replonger dans l’univers. C’est l’impatience qui mène aux théories ».

Fan de GoT de la première heure, le Captain est rigoureux quand il s’agit de « prédire le futur » : veille constante des canaux officiels, des threads 4Chan et Redditt, analyses plan par plan des teasers… Rien n’est laissé au hasard. La suite naturelle à tout cela ? Pourquoi ne pas imaginer le scénario des six épisodes de la dernière saison, pardi ! « Ça a été une grosse galère, un gros travail d’écriture. J’ai mélangé des éléments de fan-fiction, des théories récurrentes et des éléments pour me faire plaisir. Au final, les retours ont été très positifs. », explique le vidéaste. Après avoir visionné les vidéos en question, effectivement, le scénario se tient et offre tout un panel d’événements possibles, si bien qu’on en viendrait presque à vouloir que la série se déroule de cette façon.

Vous voilà prévenus mais, on insiste bien, on a clairement affaire à une « Alerte Spoiler » potentielle.

Rien qu’avec les trois chaînes dont on vous a parlé, vous en avez pour des heures de vidéos supplémentaires dont le contenu gravite autour de l’univers du trône de fer. Pas sûr que cela suffise à apaiser votre chagrin lorsque arriveront les dernières joutes de Jon Snow avec des marcheurs blancs, les dernières trahisons de Cersei ou les derniers vols de Daenerys sur ses dragons, mais au moins vous pourrez faire durer la magie un peu plus longtemps.