L'Arc de triomphe va être emballé par Christo en 2020

ART L'Arc de triomphe va être recouvert d'un emballage artistique par Christo

C.B. avec AFP

— 

L'arc de triomphe va être emballé par Christo en 2020.
L'arc de triomphe va être emballé par Christo en 2020. — J.E.E/SIPA

L'Arc de Triomphe, l’un des monuments emblématiques de Paris, va être entièrement emballé en 2020 par l'artiste plasticien Christo qui avait déjà fait une œuvre au Pont-Neuf en 1985, ont annoncé mercredi le Centre des Monuments nationaux et le Centre Pompidou. Cet emballage artistique qui nécessitera 25.000 mètres carrés de tissu recyclable de couleur argent bleuté et 7.000 mètres de corde rouge, sera visible pendant quatorze jours, du 6 au 19 avril 2020.

View this post on Instagram

#Christo and #JeanneClaude

A post shared by art is interesting... (@art.is.interesting) on

Parallèlement, le Centre Pompidou proposera du 18 mars au 15 juin 2020 une exposition retraçant la période parisienne du duo formé par Christo et Jeanne-Claude (décédée en 2009) et l’histoire du projet Le Pont-Neuf empaqueté. « L’Arc de Triomphe empaqueté sera autofinancé par Christo grâce à la vente de ses études préparatoires, dessins, collages du projet ainsi que des maquettes, œuvres des années 1950-1960 et des lithographies originales dédiés à d’autres sujets », indique le Centre des Monuments nationaux qui précise que l’œuvre éphémère ne bénéficiera d’aucun financement public.

Un projet de 1962 concrétisé

Dès 1962, Christo et Jeanne-Claude avaient signé un photomontage avec l’Arc de Triomphe empaqueté, vu depuis l’avenue Foch. « Près de soixante ans plus tard, ce projet sera concrétisé. Durant toute la période où l’œuvre sera visible, comme pendant la durée des travaux d’installation, l’espace sous l’Arc de Triomphe qui surplombe la dalle sacrée où brûle en permanence depuis 1923 la Flamme de la Nation devant la tombe du Soldat Inconnu sera entièrement préservé », souligne le Centre des Monuments nationaux.

« Associations, bénévoles et volontaires attachés aux valeurs de la République continueront à s’y relayer pour assurer la continuité du souvenir et de la mémoire et assurer les cérémonies quotidiennes du ravivage de la flamme et les hommages au Soldat inconnu dans la solennité requise », ajoute le CMN. « Trente-cinq ans après que Jeanne-Claude et moi avons emballé le Pont-Neuf, je suis impatient de travailler à nouveau à Paris pour réaliser notre projet pour l’Arc de Triomphe », confie Christo, 83 ans, dans un communiqué.