VIDEO. Radiohead reste traumatisé par le décès d'un membre de leur équipe

ENQUETE Presque huit ans après l’effondrement de la scène où le groupe devait jouer à Toronto,  l’enquête démarre seulement

20 Minutes avec agences

— 

Le batteur de Radiohead, Phil Selway
Le batteur de Radiohead, Phil Selway — WENN

Pour Philip Selway, batteur de Radiohead, c’est la « colère et la frustration » qui dominent alors que les causes de l’effondrement de la scène qui a provoqué la mort de Scott Johnson, membre de leur équipe technique, sont toujours inconnues.

Les événements remontent à juin 2012. Ce soir-là, le plancher de la scène montée au Downsview Park de Toronto s’effondre effondrée sans raison apparente. Dès 2013, le ministère du travail de l’Ontario portait plainte contre Live Nation, promoteur de l’événement, qui niait toute responsabilité. En 2017, les preuves restaient insuffisantes pour permettre un procès.

Un traumatisme durable

Une nouvelle enquête vient cependant d’être lancée avec le soutien des membres de Radiohead. Grâce à l’audition de près de 25 témoins, les enquêteurs espèrent déterminer avec précision les circonstances de la mort de Scott Johnson. Et si les conclusions n’ouvriront sur aucune poursuite, il s’agira de produire des recommandations pour prévenir des incidents similaires.

« Le système a déçu Scott, sa famille, et les autres professionnels de l’industrie. L’effondrement nous a rendus vulnérables là où nous avions l’habitude de nous sentir en sécurité », a déclaré Philip Selway lors d’un communiqué recueilli par la BBC, rappelant que le groupe, aussi bien que son équipe, restait traumatisé par le drame.