Pédopornographie: La chute de Christian Quesada, star des «12 Coups de midi», mis en examen

FAITS DIVERS Christian Quesada a été mis en examen et écroué mercredi pour « corruption de mineur » et « détention et diffusion d’images pédopornographiques »

L. B.

— 

Christian Quesada et Alicia Aylies Miss France 2017
Christian Quesada et Alicia Aylies Miss France 2017 — Erez Lichtfeld/SIPA
  • Christian Quesada, qui a participé pendant six mois quotidiennement aux « 12 Coups de midi », a marqué le petit écran en 2017.
  • Il a été mis en examen et écroué mercredi pour « corruption de mineur » et « détention et diffusion d’images pédopornographiques ».
  • Retour sur le parcours chaotique d’un champion de jeux télévisés.

Avec 193 participations consécutives, Christian Quesada a marqué l’histoire des « 12 Coups de midi » grâce à ses prouesses intellectuelles. Mais cet exploit semble bien loin maintenant. Le plus grand champion du jeu de  TF1 a été mis en examen et écroué mercredi pour « corruption de mineur » et « détention et diffusion d’images pédopornographiques ». Retour sur le parcours du « professeur », devenue une star après sa participation récurrente à l’émission présentée Jean-Luc Reichmann.

Né le 20 mai 1964 à Anthony, Christian Quesada a frappé les esprits en 2016 et 2017 dans « Les 12 Coups de midi ». Petit dernier d’une famille ouvrière pied-noir espagnole et enfant précoce, il finit par abandonner la scolarité à l’âge de 15 ans avec deux ans d’avance sur les autres élèves. Comme prédestiné à briller à la télévision, il devient prof de jeux (échecs, scrabble) à l’école avant de se faire remarquer dans « Des chiffres et des lettres », où il est le seul candidat à avoir gagné les trois épreuves.

Un homme à sa mère

Lorsqu’il débarque sur le tournage des « 12 Coups de midi », il est au chômage et il touche le RSA. « Il y a cinq mois, vous n’aviez pas de quoi payer un ticket de bus pour aller à Paris », pointait Thierry Ardisson dans Salut les Terriensen décembre 2016. Père de deux garçons, il décide de participer aux « 12 Coups de midi » après la mort de sa mère, qui ne ratait pas une émission, mais il est obligé d’emprunter 19 euros pour payer l’autocar jusqu’à Paris.

Sa mémoire et sa culture générale lui permettent de rester à l’antenne tous les jours pendant six mois et de gagner 800.000 euros (dont une partie en cadeaux). Champion de l’histoire des jeux télévisés, il a raconté son parcours chaotique dans son autobiographie Le Maître de midi (Les Arènes) parue en novembre 2017. S’il n’envisageait plus de jouer à la télé, il ne cachait pas son envie de s’essayer à la présentation. En avril 2018, il a confié au Parisien qu’une adaptation de son livre se préparait. « Je garderai un droit de regard sur le synopsis du film, et j’aimerais bien y faire une apparition discrète dans une scène. »

Ecroué et mis en examen

La belle histoire a pris une tournure inattendue mercredi. L’homme de 54 ans a été placé en garde à vue lundi et a reconnu les faits. « Des centaines d’images et vidéos compromettantes de mineurs et d’enfants subissant des viols et agressions sexuelles, qu’il échangeait avec d’autres internautes, ont été retrouvées sur ses ordinateurs », a indiqué le procureur de la République de Bourg-en-Bresse Christophe Rode. Il a été mis en examen et écroué mercredi pour « corruption de mineur » et « détention et diffusion d’images pédopornographiques ».

Les enquêteurs sont remontés jusqu’à lui à la suite d’une plainte d’une jeune fille mineure qui expliquait avoir dialogué sur Internet avec une autre personne se faisant passer pour un mineur.