«Bohemian Rhapsody»: Les scènes évoquant l'homosexualité ont été censurées en Chine

CINEMA Sorti la semaine passée en Chine, le film biographique sur le groupe Queen n'y est visible que dans une version expurgée

Fabien Randanne
— 
Image extraite de «Bohemian Rhapsody».
Image extraite de «Bohemian Rhapsody». — Twentieth Century Fox

Lorsque Bohemian Rhapsody est sorti aux Etats-Unis et en France cet automne, des voix s’étaient élevées pour déplorer que ce film biographique sur le groupe Queen n’évoque que timidement et superficiellement la bisexualité de son chanteur, Freddie Mercury.

Pour la Chine, mêmes brèves, les allusions étaient de trop : afin d’être exploité sur les écrans de l’Empire du milieu, le long-métrage a été expurgé de la grande majorité des références à l’homosexualité. La scène ou l’artiste révèle son orientation sexuelle à son épouse et celle dans lequel il embrasse un autre homme sont parmi celles qui ont fait les frais de la censure.

« Un affront à la vraie vie de Freddie Mercury »

« Cette version chinoise s’apparente à une œuvre de fiction », s’énerve Hua Zile, créateur de La voix des camarades, une association qui compte plus d’un million d’abonnés sur le réseau social Weibo, le Facebook chinois. « Le film dans sa version censurée est un affront à la vraie vie de Freddie Mercury, estime-t-il. Pour les homosexuels, c’est extrêmement regrettable. »

Si l’homosexualité n’est plus interdite en Chine depuis 1997 et qu’elle a été retirée en 2001 de la liste des maladies mentales, les références à l’amour entre personnes du même sexe demeurent bannies des écrans de télévision et des plateformes de vidéo en ligne. Une tendance qui n’a fait que s’accentuer ces dernières années. La Chine avait ainsi censuré la prestation du candidat irlandais lors de la diffusion de la première demi-finale de l’Eurovision 2018 au motif que la chorégraphie des deux danseurs en arrière-plan symbolisait une histoire d’amour gay.

« Pour la communauté LGBT, il s’agit d’un revers », déplore Duan, du Centre LGBT de Pékin. « Il est impossible de diffuser ou de partager librement des contenus », témoigne-t-il.

« Je ne savais pas que ça avait été censuré »

Rami Malek, qui a reçu l’Oscar du meilleur acteur en février pour sa prestation en Freddie Mercury dans Bohemian Rhapsody, parlait dans son discours de remerciement du film consacré « à un homme homosexuel ». Ces derniers mots n’ont pas été traduits dans la vidéo sous-titrée en chinois mis en ligne sur Mango TV.

Sorti la semaine dernière en Chine, Bohemian Rhapsody se classe dans le Top 5 des entrées. Certains spectateurs n’ont pas compris qu’ils avaient vu une version expurgée. « Je ne savais pas que ça avait été censuré », déclare Dian Dian, une spectatrice à la sortie du cinéma. « J’ai cru que ça avait simplement été tourné de façon très subtile. »