«Leaving Neverland» : «Trash», «machine à fric»… Les fans ne voient pas d’un bon œil le documentaire polémique sur Michael Jackson

VOUS TEMOIGNEZ Avant même qu’il ne soit diffusé sur M6, le documentaire, qui relance les accusations de pédophilie contre le chanteur, hérisse une majorité de fans qui ont répondu à « 20 Minutes »

C.W.

— 

Michael Jackson en concert à Paris en 1988.
Michael Jackson en concert à Paris en 1988. — ASLAN/SIPA
  • « Leaving Neverland », le documentaire polémique sur Michael Jackson, provoque un raz-de-marée mondial.
  • « 20 Minutes » a demandé à ses lecteurs, fans du chanteur, si ce documentaire pouvait remettre en question leur passion.

Depuis sa diffusion sur HBO début mars, Leaving Neverland fait des vagues. Pour cause, ce documentaire relance les accusations de pédophilie contre Michael Jackson, en donnant la parole à deux hommes accusant le chanteur d’avoir abusé d’eux, quand ils avaient 7 et 10 ans. Un documentaire choc, qui semble déjà avoir des répercussions : les ventes des albums de MJ s’effondreraient, rapporte le Hollywood Reporter, et plusieurs radios à travers le monde envisageraient de boycotter ses chansons.

Mais qu’en pensent les fans du « Roi de la pop » ? Alors que Leaving Neverland sera diffusé le 21 mars prochain sur M6, 20 Minutes a proposé à ses lecteurs, qui nourrissent une passion pour Michael Jackson, de donner leur avis sur le documentaire. Comptaient-ils le regarder ? Pourrait-il remettre en question leur passion pour le chanteur ?  Un appel à témoignages qui a obtenu de nombreuses réactions, partagées entre effarement et révolte.

« Une machine à fric »

« Documentaire trash », « machine à fric », « cirque indécent »… Pour de nombreux fans, Leaving Neverland ne semble rien d’autre qu’un projet motivé par l’argent. Pour Patty, il s’agit d’un « documentaire truffé d’incohérences, de chronologies douteuses, de personnes citées qui réfutent les arguments utilisés et qui poursuivent en justice les protagonistes et le producteur, alors que dix ans d’enquête du FBI avec 1.900 pages de rapports certifient que rien n’a jamais été trouvé à l’encontre de Michael Jackson. Wade Robson [l’un des accusateurs] a été rejeté de plusieurs projets autour de Michael Jackson et se trouve en position de banqueroute depuis plusieurs années. » Un avis partagé par Magali, qui assure ne pas vouloir regarder le documentaire. « Il [Michael Jackson] a été acquitté lors d’un procès en 2005, cela me suffit. Je n’ai absolument pas besoin d’écouter deux personnes qui se réveillent bizarrement à l’anniversaire des dix ans de sa disparition. Pour moi, c’est uniquement pour de l’argent que ce reportage a été construit », estime-t-elle.

Un documentaire à « sens unique »

De nombreux fans se sont également montrés scandalisés par le fait que ce documentaire sorte après la mort de Michael Jackson. Pour Océane, « après tant d’années il serait bien qu’on laisse Monsieur Jackson tranquille là où il est. Il a été jugé, son procès a duré suffisamment pour qu’il soit finalement innocenté. » Pour elle, « diffuser ce documentaire est stupide et dégradant. Dégradant pour lui, sa famille, ses proches, mais aussi ses fans. Il est innocent, la cour l’a innocenté et voilà qu’ils en remettent une couche. C’est honteux. »

Autre point de vue, celui d’Alexandre, en accord avec les détracteurs de Leaving Neverland, qui estiment que le film ne donne pas tous les points de vue. « Ce soi-disant documentaire n’est qu’une vision à sens unique d’un réalisateur ayant pour principaux intervenants deux hommes ayant répété pendant plus de dix ans, parfois sous serment, que Michael Jackson était innocent des charges de pédophilie longtemps insinuées contre lui, développe-t-il. A partir du moment où, dans le film, rien ne laisse place à une possible défense du chanteur, c’est, de toute évidence, un énième document tabloïd qui ne cherche que le sensationnalisme et le bon mot qui va choquer ceux qui n’ont pas de connaissances des dessous de l’affaire. Et le pire est de constater que cela fonctionne déjà, sans aucune volonté de présomption d’innocence ou de séparer l’œuvre artistique de l’artiste lui-même. »

« Je pense qu’il est important de le regarder »

Catégoriques, certains affirment qu’ils boycotteront le documentaire. Piqués de curiosité, d’autres se laisseront tenter, comme Alysson, « pour voir les bêtises qu’ils vont raconter », ou Kévin qui affirme que cela « ne changera absolument en rien sa vision de l’artiste ». Enfin, quelques fans ont reconnu être intrigués par ce documentaire, et très curieux de découvrir les témoignages. Comme Audrey, « une grande fan de Michael Jackson depuis sa plus tendre enfance ». « Depuis plusieurs décennies déjà, on entend de part et d’autres des accusations de pédophilie contre le Roi de la pop et malheureusement je pense qu’il y a une part de vérité dans toutes ces accusations. Je ne sais pas si ce documentaire me fera remettre en question la passion que j’ai pour Michael Jackson et pour sa musique. Mais je pense qu’il est important de le regarder. »

Un sentiment partagé par Julien. « J’ai toujours eu une profonde admiration pour l’ensemble de l’œuvre accomplie par Michael Jackson, mais quoi qu’il en soit, on ne peut pas occulter les nombreux éléments qui sortent depuis quelque temps, explique-t-il. Pour pouvoir parler de ce sujet, il faut le connaître. Je ne sais pas si je me laisserai influencer par ce que je verrai, mais je le regarderai. »