Eurovision: Conan Osiris, l'ovni musical qui pourrait offrir une nouvelle victoire au Portugal

MUSIQUE Samedi, ce chanteur de 30 ans, complètement iconoclaste, a été désigné pour défendre les chances portugaises au concours de chansons en mai à Tel-Aviv (Israël)

Fabien Randanne

— 

L'artiste portugais Conan Osiris.
L'artiste portugais Conan Osiris. — Royal Jewelry / RTP
  • Samedi, Conan Osiris a remporté le Festival da Canção avec sa chanson Telemóveis et a décroché par la même occasion son ticket pour représenter le Portugal à l’Eurovision en mai.
  • Cet artiste de 30 ans est adepte du mélange des genres aussi bien dans sa musique que dans son esthétique.
  • Conan Osiris est un artiste clivant, mais il a de grandes chances d’obtenir un bon classement à l’Eurovision, voire de gagner.

Deux ans après sa toute première victoire à l’Eurovision, le Portugal va-t-il remporter une nouvelle fois le concours en mai à Tel-Aviv (Israël) ? A un peu plus de deux mois de la finale, il est évidemment un peu tôt pour le dire, mais, en se mouillant un peu, osons avancer que le scénario est tout à fait envisageable.

Les espoirs de victoire lusitanienne reposent sur les épaules d’un ovni musical : Conan Osiris. Samedi, à l’issue de la finale du Festival da Canção diffusée sur la chaîne publique RTP, ce chanteur de 30 ans a été désigné, face à sept autres candidats pour représenter son pays à l’Eurovision. Un adoubement, puisqu’il est arrivé en tête aussi bien des votes du public que du jury.

Le surréalisme dans une émission grand public

Un plébiscite étonnant tant son style musical et son esthétique sont éloignés des canons consensuels. Le jeune Portugais fait s’entrechoquer les références et les sonorités, convie le surréalisme dans une émission grand public, brode un univers tout en contrastes.

Il y a d’abord ce pseudonyme derrière lequel s’avance celui qui, à l’état civil, est Tiago Miranda. Un clin d’œil au manga Conan l’aventurier s’accole au dieu égyptien Osiris (on peut aussi y lire une allusion à son styliste Rúben de Sá Osório). La pop culture rencontre la culture classique, le trivial voisine avec le cérébral.

Sa musique aussi est le fruit de mélanges parfois hasardeux. Un peu de fado par ci, d’électro par là, une couche de dancehall, quelques notes de kizomba (une danse angolaise) par ailleurs… Depuis 2011, l’artiste a déjà sorti un EP et trois albums, c’est avec le dernier, Adoro Bolos (« J’aime les gâteaux »), qu’il a vu son public s’élargir, lui qui, jusque-là, se cantonnait à une audience confidentielle. Sa participation au très populaire Festival da Canção a achevé de le transformer en phénomène.

Entre le génie avant-gardiste et le ridicule pompeux

« Merci de te dresser au milieu de la foule. Non pas parce que tu cherches à être différent, mais parce que tu as embrassé ta différence », salue un journaliste de Publico, résumant bien l’enthousiasme suscité par le chanteur.

Samedi, masque et griffes dorées, simili kimono sur le dos et baskets aux pieds, accompagné d’un danseur, Conan Osiris a chanté Telemóveis (« Téléphone portable »), le titre avec lequel il ira à l’Eurovision.

Sa prestation, entre performance d’art contemporain, délire modasse et danses saccadées évoquant l’afrotrap ou la scène ballroom, chemine sur un fil ténu entre le génie avant-gardiste et le ridicule pompeux. « Il y a autant de gens qui aiment que de personnes qui détestent. C’est très polarisé. Ce n’est pas ce que je voulais, mais c’est comme ça », avançait le chanteur après sa victoire. Il précise qu’il refuse d’aller voir les commentaires sur Internet ou de s’intéresser aux pronostics.

La cote auprès des bookmakers

S’il se décidait à les consulter, il verrait qu’il a la cote auprès des bookmakers. Ce lundi après-midi, il est à la septième place (le Français Bilal Hassani est 9e, à titre de comparaison) des favoris de l’Eurovision 2019. Avant qu’il soit officiellement désigné comme représentant de son pays, le Portugal émargeait à la 11e position…

Pour décrocher son ticket pour la finale de l’Eurovision, prévue le 18 mai à Tel-Aviv, Conan Osiris devra en passer par la demi-finale du 14 mai. Le Portugais sera face à seize autres candidats pour obtenir l’une des dix places qualificatives. L’émission sera retransmise sur France 2 et le public hexagonal pourra voter. Ce soir-là, il y a fort à parier que la communauté lusitanienne de France ne sera pas seule à se mobiliser pour faire briller Osiris.