Découverte dans un grenier à Toulouse, une toile du Caravage sera vendue aux enchères en juin

ART Des experts ont à nouveau attribué la peinture retrouvée dans un grenier toulousain en 2014 au Caravage. Elle sera vendue aux enchères le 27 juin dans la Ville rose

B.C. avec AFP

— 

Le commissaire-priseur toulousain Marc Labarbe, en avril 2016, lors de la présentation du tableau "Judith et Holopherne" attribué au Caravage.
Le commissaire-priseur toulousain Marc Labarbe, en avril 2016, lors de la présentation du tableau "Judith et Holopherne" attribué au Caravage. — . Kovarik / AFP
  • En 2014, le commissaire-priseur toulousain Marc Labarbe est appelé pour une toile retrouvée dans un grenier.
  • Plusieurs experts vont attribuer ce Judith et Holopherne au maître italien du clair-obscur.
  • L’œuvre, estimée à 160 millions d’euros, a été présentée jeudi à Londres et sera vendue le 27 juin aux enchères, à Toulouse.

Le 23 avril 2014, le commissaire-priseur toulousain Marc Labarbe recevait le coup de fil d’un client. Au fond de son grenier, il avait mis la main sur un tableau. Pas n’importe lequel. C’est en tout cas la conviction qui anime le spécialiste depuis cinq ans.

Jeudi, encore à Londres, il l’a redit : cette toile, Judith et Holopherne, est bien de la main de Michelangelo Merisi da Caravaggio, plus connu sous le nom du Caravage.

Assisté de l’expert en tableaux Eric Turquin, Marc Labarbe a annoncé que cette œuvre originale, qui a fait l’objet d’une restauration durant deux ans, serait mise en vente lors d’enchères exceptionnelles qui auront lieu le 27 juin 2019 à Toulouse.

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

// unveiling// After nearly five years of study, we are happy to reveal the restored painting and announce its auction. Thursday 27 juin 2019 Halle aux grains, Toulouse, France thetoulousecaravaggio.com (link in bio) @cabinetturquin -⁣ Michelangelo Merisi, Known as CARAVAGGIO (1571 - 1610) Judith and Holofernes (C.1607)⁣ canvas : 144 x 173,5 cm⁣ -⁣ Conference press @Colnaghi1760... #toulousecaravaggio #judithandholofernes #caravage #oldmasters #capolavoro #caravaggio #artmarket #chiaroscuro #italianart #rediscovery #arthistory #artlover #empowerment #womenempowerment #strongwomen #masterpiece #mindset #girlpower #fineart #culture #history #power #chefdoeuvre #women #painting #artwork #artist #beauty #art #beautiful

Une publication partagée par Marc Labarbe (@marclabarbe) le 28 Févr. 2019 à 7 :52 PST

Cinq après sa découverte, cette huile de 144 sur 173 cm, peinte vraisemblablement en 1607, continue à faire débat, certains doutant qu’elle soit l’œuvre du peintre italien.

Des débats et des détails

« Nous savions qu’il y aurait des débats, nous savions que le Caravage est un artiste très difficile pour tous les historiens de l’art. Il y a des changements entre ce que nous voyons et ce que la radio nous indique, ce qui prouve que cette image est dans un processus de création, avec des changements, avec des variations. C’est la preuve que c’est un original. Un imitateur copie ce qu’il voit. Ici, il y a une création, il y a des variations », a indiqué Eric Turquin lors de sa présentation.

Selon lui, les mêmes pigments, la même technique ou encore la même toile a été utilisée pour ce Judith et Holopherne que pour les autres toiles du peintre.

Un autre spécialiste du maître italien, Nicola Spinosa, avait affirmé il y a trois ans y voir la main du Caravage alors que d’autres croient reconnaître celle de Louis Finson, un contemporain du Caravage qui l’a souvent copié.

L’Etat français a renoncé à acheter le tableau

Face à cette « très importante » découverte, l’Etat français avait décidé en 2016 de classer le tableau comme trésor national, se laissant ainsi 30 mois pour l’acheter.

Ce délai écoulé, l’Etat a officiellement renoncé en début d’année à en devenir propriétaire, laissant la possibilité d’une vente aux enchères pour une toile dont la valeur a été réévaluée à 160 millions d’euros. Avant cela, elle sera présentée à New York et Paris.