VIDEO. César 2019: Le discours plein d'émotion de Léa Drucker sur les violences conjugales

CINEMA La comédienne a remporté le César de la meilleure actrice pour son rôle dans «Jusqu'à la garde»

20 Minutes avec AFP

— 

Léa Drucker a remporté le César de la meilleure actrice le 22 février 2019 pour son rôle dans «Jusqu'à la garde».
Léa Drucker a remporté le César de la meilleure actrice le 22 février 2019 pour son rôle dans «Jusqu'à la garde». — VU/BENAROCH/SIPA

« Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam, toutes ces femmes qui ne sont pas dans une fiction, qui sont dans cette tragique réalité. Je pense à toutes celles qui sont parties, celles qui veulent partir, celles qui ne partiront pas, celles qui auraient dû partir. Je pense à elles. » En recevant son César de la meilleure actrice, Léa Drucker a profité de son discours pour dénoncer les violences conjugales.

Selon elle, la violence « commence souvent par les mots, tous ces mots qu’on utilise tous les jours, et on croit qu’ils sont ordinaires. On les utilise sous couvert d’humour, parfois par des effets de groupe. On ne se rend pas compte que ces mots-là sont déjà le début d’une menace et le reflet d’une idéologie et d’une pensée dont on n’a pas forcément conscience ».

Un rôle pensé pour elle

Dans Jusqu’à la garde, film sous tension sur les violences conjugales, l’actrice de 47 ans incarne une mère de famille fragile mais vaillante, qui tente de se reconstruire et de protéger son fils après une séparation avec un mari violent et toujours menaçant, incarné par Denis Ménochet.

« J’ai écrit avec Léa Drucker en tête. Pour moi, elle se confond avec le personnage de Miriam, par son mélange de force et de fragilité, une femme très concrète qui ne s’abandonne jamais au pathos. Une femme sur laquelle la tempête est passée et qui doit se reconstruire dans la fuite », a expliqué le réalisateur Xavier Legrand.