César 2019: «Jusqu'à la garde» triomphe, «Le Grand Bain» pleure

CINEMA  «Les Frères Sisters» et «Shéhérazade» également se sont distingués avec quatre et trois trophées

P.B. avec AFP

— 

Le réalisateur Xavier Legrand accepte le César du meilleur film pour «Jusqu'à la garde», le 22 février 2019.
Le réalisateur Xavier Legrand accepte le César du meilleur film pour «Jusqu'à la garde», le 22 février 2019. — VU/BENAROCH/SIPA

2018 était un excellent cru pour le cinéma français. L'Académie des César a dû faire des choix difficiles, et trois oeuvres ont dominé la soirée, vendredi. Sacré meilleur film, Jusqu'à la garde, le long-métrage choc de Xavier Legrand sur les violences conjugales, a remporté quatre trophées, tout comme Les Frères Sisters, du meilleur réalisateur Jacques Audiard. La révélation Shéhérazade a réalisé un joli triplé avec ses acteurs débutants, et le grand déçu de la soirée est finalement Le Grand Bain, qui ne repart qu'avec le César du meilleur second rôle masculin pour Philippe Katerine.

La soirée était présentée comme un duel entre Jusqu'à la garde et Le Grand bain, qui arrivaient tous les deux avec 10 nominations. Elle a tourné à l'avantage du premier, avec quatre récompenses: meilleurs film, scénario original et montage, ainsi que le César de la meilleure actrice à l'éblouissante Léa Drucker. La salle a longuement applaudi son discours engagé et féministe: «Je voudrais dédier cette récompense à toutes les Miriam, toutes ces femmes qui ne sont pas dans une fiction, qui sont dans cette tragique réalité», a déclaré l'actrice, très émue, en recevant son César. «Je pense à toutes celles qui sont parties, celles qui veulent partir, celles qui ne partiront pas, celles qui auraient dû partir. Je pense à elles».

C'est le bluffant Alex Lutz qui a été sacré meilleur acteur pour son rôle dans Guy qu'il a également réalisé et où il s'est vieilli de 30 ans pour incarner, méconnaissable, une ancienne gloire de la chanson.

Les Frères Sisters et Shéhérazade au rendez-vous

Son western tourné en anglais a fait un flop en salle, mais Jacques Audiard reste le chouchou de l'Académie, avec son troisième César du meilleur réalisateur. Les Frères Sisters complète sa moisson avec trois trophées techniques (son, photographie et décors). De son côté, Shéhérazade, histoire d’amour à Marseille entre un caïd et une jeune prostituée, repart avec le César du meilleur premier film pour Jean-Bernard Marlin, et ceux des meilleurs espoirs masculin et féminin pour ses jeunes acteurs débutants Kenza Fortas et Dylan Robert.

Le Grand bain, lui, a donc fait un gros plat. Philippe Katerine a quand même sauvé la soirée de cette comédie sociale sur la crise de la masculinité. Le chanteur était tout surpris sur scène, et s'est adressé à son personnage: «Toi Thierry, qui quand tu parles, on t'écoute pas, on se moque souvent de toi un peu facilement. Je me suis reconnu en toi. Je pense qu'on a tous quelque chose [en nous] de Thierry...» Mérité.

Voici le palmarès complet

  • Meilleur film: Jusqu'à la garde (Xavier Legrand)
  • Meilleure réalisation: Jacques Audiard (Les Frères Sisters)
  • Meilleure actrice: Léa Drucker (Jusqu'à la garde)
  • Meilleur acteur: Alex Lutz (Guy)
  • Meilleure actrice dans un second rôle: Karin Viard (Les Chatouilles)
  • Meilleur acteur dans un second rôle: Philippe Katerine (Le Grand Bain)
  • Meilleur espoir féminin: Kenza Fortas (Shéhérazade)
  • Meilleur espoir masculin: Dylan Robert (Shéhérazade)
  • Meilleur premier film: Shéhérazade (Jean-Bernard Marlin)
  • Meilleur scénario original: Jusqu'à la garde (Xavier Legrand)
  • Meilleure adaptation: Les Chatouilles (Andréa Bescond et Éric Métayer)
  • Meilleur film étranger: Une affaire de famille (Hirokazu Kore-eda)
  • Meilleur film documentaire: Ni juge, ni soumise (Jean Libon et Yves Hinant)
  • Meilleure musique originale: Guy (Vincent Blanchard et Romain Greffe)
  • Meilleure photographie: Les Frères Sisters (Benoît Debie)
  • Meilleurs costumes: Mademoiselle de Joncquières (Pierre-Jean Larroque)
  • Meilleurs décors: Les Frères Sisters (Michel Barthélémy)
  • Meilleur son: Les Frères Sisters (Brigitte Taillandier, Valérie de Loof et Cyril Holtz)
  • Meilleur montage: Jusqu'à la garde (Yorgos Lamprinos)
  • Meilleur court métrage: Les Petites Mains (Rémi Allier)
  • Meilleur film d'animation: Dilili à Paris de Michel Ocelot
  • Meilleur court métrage d'animation: Vilaine Fille  d'Ayce Kartal 
  • César du public: Les Tuches 3
  • César d'honneur: Robert Redford