« Hitler »: Une BD dévoile comment un jeune souriceau est devenu un rat immonde

BD Découvrez, en exclusivité, les premières pages de « Hitler », biographie dessinée inspirée aux Belges Swysen et Ptiluc par l'ancien chancelier devenu dictateur responsable de la Shoah

Olivier Mimran
— 
Détail de la couverture de la biographie BD consacrée à Hitler
Détail de la couverture de la biographie BD consacrée à Hitler — © B. SWYSEN, PTILUC & ÉD. DUPUIS 2019
  • Tout le monde connaît la funeste « carrière » d’Adolf Hitler, mais peu en savent la genèse ; c’est ce que propose de corriger cette biographie dessinée.
  • Certains y découvriront qu’avant d’entrer en politique, l’instigateur de la solution finale a voulu se consacrer à l’Art.
  • La collection « La véritable histoire vraie… » s’attache à raconter les destins des « célébrités » qui ont le plus nui à l’humanité.

Et si Hitler était un rat ? C’est le choix des Belges Bernard Swysen et Ptiluc (de son vrai nom Luc Lefebvre), qui reviennent dans une biographie dessinée sobrement intitulée Hiltler, sur les événements qui ont contribué à faire du jeune Adolf le vil personnage historique que l’on connaît. Ou que l’on croit connaître…
Car les éditions Dupuis, qui proposent aux lecteurs de 20 Minutes de découvrir, en exclusivité, les premières planches de biographie dessinée, ont bien l’intention de vous surprendre…

Et si…

Points d’orgue du règne terrifiant d’Hitler, la seconde guerre mondiale et ses conséquences – dont la Shoah – ne sont pas arrivés par hasard. C’est précisément ce qu’aspire à rappeler cet album en déployant, de sa naissance (et même un peu avant) à son suicide (et même beaucoup plus tard), le terrible destin d’un homme plutôt quelconque devenu, au gré d’événements malheureux, l’un des pires meurtriers de tous les temps.
De nombreux lecteurs découvriront, par exemple, que le jeune Adolf rêvait de devenir peintre et que ce n’est qu’après avoir été refusé (deux fois, en 1907 et 1908) à l’Académie des Beaux-Arts de Vienne qu’il se tourna vers la politique ! Oups !

Très complet car très dense – le volume compte 120 pages –, Hitler jette donc un éclairage inhabituel sur le « parcours » du chancelier devenu dictateur. Mais en dépit des déplorables événements qu’il relate, l’album n’a absolument rien de sinistre. Il est même – c’est assez embarrassant à reconnaître – plutôt rigolo dans sa forme, grâce aux dialogues enlevés de Swysen mais surtout à l’univers graphique animalier si cher au dessinateur Ptiluc (qui a commencé sa carrière en 1982 avec Pacush Blues, une série mettant en scène des rats, et l’a poursuivie avec La Foire aux cochons, etc).

À bon chat, mauvais rat

Pour la petite histoire, Adolf Hitler est ainsi représenté sous forme de rat alors même que dans le célébrissime Maus d’Art Spiegelman, une BD qui a reçu le Prix Pulitzer et qui racontait la Shoah, les juifs étaient des souris et les nazis des chats…

L’album est le troisième volume de la collection « La véritable histoire vraie… » qui ambitionne de jeter « un regard pimenté et vrai sur les méchants de l’histoire, pour ceux qui se rendent compte que la véritable histoire des méchants est plus riche qu’on ne le croit ». Les deux premiers étaient consacrés à Caligula et Dracula, le suivant – qui parait le 1er mars, comme Hitler – raconte la vie d’Attila, « fléau de Dieu » et deux autres tomes devraient suivre en 2019, l’un sur Robespierre, l’autre sur l’inquisiteur Torquemada.

« La véritable histoire vraie : Hitler », de Bernard Swysen et Ptiluc - éditions Dupuis - 20,95 euros

En librairie le 1er mars 2019