Dordogne: Pourquoi le site de Lascaux IV a vu sa fréquentation baisser

TOURISME La réplique de la grotte de Lascaux, inaugurée fin 2016, a perdu presque 100.000 visiteurs en 2018 par rapport à 2017

Mickaël Bosredon

— 

Le centre international d'art pariétal de Lascaux IV, en Dordogne.
Le centre international d'art pariétal de Lascaux IV, en Dordogne. — M.Bosredon/20Minutes
  • Le directeur-adjoint de la Semitour (société de gestion du tourisme en Périgord) explique que cette chute était tout à fait prévisible après une première année exceptionnelle.
  • Il n'empêche que quelques ajustements vont être opérés dans les visites qui sont proposées.

Environ 500.000 entrées pour la première année pleine de Lascaux IV, en 2017, puis… 380.000 l’année dernière. Y a-t-il un souci avec le nouveau temple de la préhistoire, inauguré en grande pompe le 10 décembre 2016 par le Président de la République François Hollande ?

Pas du tout, tient-on à rassurer à la Semitour (Société d'économie mixte de gestion touristique en Périgord). Après une première année exceptionnelle, « nous nous attendions à une baisse de fréquentation en 2018, assure Laurent Corbel, directeur adjoint. Nous avions misé sur - 20 %, et c’est à peu près ce que nous avons connu, dans un contexte où l’ensemble des sites touristiques du Sud-Ouest ont subi un recul. »

Davantage de visiteurs étrangers que sur les autres sites

Entre 350.000 et 400.00 visiteurs, ce serait donc le rythme de croisière du Centre international de l'art pariétal, où l’on peut visiter un magnifique fac-similé de la grotte de Lascaux. Pour se rassurer, Laurent Corbel souligne par ailleurs que « nous avons une particularité par rapport à la plupart des autres sites touristiques de la région, c’est que nous accueillons 60 % de Français pour 40 % d’étrangers, alors que le ratio est d’ordinaire de 80/20. C’est plutôt une bonne chose d’avoir cette diversité de clientèle, qui en plus vient irriguer tout le territoire de la Dordogne. »

Les parois de la grotte de Lascaux IV ont été réalisées par l'atelier des facs-similés du Périgord.
Les parois de la grotte de Lascaux IV ont été réalisées par l'atelier des facs-similés du Périgord. - Patrick Aventurier/SIPA

Il n’empêche que certains ajustements vont être opérés ces prochains mois. « Nous avons constaté une hausse de fréquentation au sein de Lascaux II [la première réplique de la grotte, toujours ouverte au public] ce qui nous oblige à nous questionner sur le type de visite qu’apprécie la clientèle… » Là où l’on peut rester plus d’une heure dans Lascaux II, la visite de la réplique dans Lascaux IV se déroule en 40 minutes, même si elle se poursuit par une expérience numérique dans un deuxième temps.

« Peut-être qu’en fin de journée, il faudra proposer un peu plus de visites à l’ancienne, plus longues, au sein de Lascaux IV, poursuit Laurent Corbel. Car avec 70.000 visiteurs dorénavant, Lascaux II a atteint son maximum. Et je rappelle que le but de Lascaux IV est précisément de sanctuariser la colline où se situe la grotte de Lascaux et Lascaux II. »

« Nous avons cerné les demandes des visiteurs »

D’une manière générale, « ces deux premières années d’exploitation nous ont permis de cerner les demandes des visiteurs, et nous devrions aller vers plus de produits particuliers. »

En revanche, il est toujours fortement conseillé de réserver sa visite au préalable, sur le site internet de Lascaux IV (tarif normal : 20 euros).