Un chef-d’œuvre inédit de Gauguin mis aux enchères à Paris

ENCHERES Le jardin de Pissaro, tableau de jeunesse du peintre, sera mis en vente le 29 mars 

Emilie Cochaud

— 

Le tableau de 1881 cache un secret au verso
Le tableau de 1881 cache un secret au verso — Christophe Ena

On dit le chef-d’œuvre méconnu, et pour cause : il n’a été exposé que deux fois en près d’un siècle. Soigneusement conservé dans la collection d’une même famille depuis les années 1920, « Le jardin de Pissaro, Quai du Pothuis à Pontoise » resurgit sur le marché de l’art. Il sera vendu aux enchères par la maison Sotheby’s le 29 mars à Paris.

Gauguin immortalise le « père des impressionnistes »

Paul Gauguin a 33 ans lorsqu’il peint ce paysage impressionniste en 1881. C’est un tableau de jeunesse, à un moment charnière de sa vie d’artiste. Il est encore courtier en bourse, un métier qu’il abandonnera l’année suivante pour se consacrer entièrement à sa passion.

Le tableau immortalise la maison et le jardin de Camille Pissaro. A l’époque, Gauguin fréquente beaucoup le « père de l’impressionnisme » qu’il considère comme son mentor, et se rend souvent chez lui, à Pontoise. En bas à droite de la toile, il faut donc imaginer Pissaro sous l’ombrelle ocre. On sait qu’il peignait en plein air, avec son ombrelle attachée à son chevalet.

Derrière la toile, un trésor caché

Le verso du tableau réserve d’ailleurs une autre surprise : deux esquisses qui pourraient être les premiers autoportraits de Gauguin. La toile est estimée entre 600.000 et 900.000 euros. Selon Sotheby’s, d’autres tableaux de la période impressionniste de Paul Gauguin ont été achetés autour de 2 millions de dollars. Les enchères sont ouvertes. En attendant le coup de marteau, le public pourra l’admirer dans les locaux de Sotheby’s à Paris, à compter du 23 mars.