Lisa Angell, candidate de la France à l'Eurovision 2015, tente sa chance à «The Voice»

TELEVISION Samedi, les téléspectateurs de TF1 verront Lisa Angell se présenter aux auditions à l’aveugle de « The Voice » en tant que Virginie, son nom de baptême

Fabien Randanne

— 

Lisa Angell, lors d'un concert à l'Olympia (Paris) au profit de l'association Les Petits Frères des Pauvres.
Lisa Angell, lors d'un concert à l'Olympia (Paris) au profit de l'association Les Petits Frères des Pauvres. — SADAKA EDMOND/SIPA
  • En 2015, Lisa Angell a représenté la France à l’Eurovision et fini a fini à la 25e place sur 27.
  • « Sur le moment, ça a été violent », confie à 20 Minutes celle qui a, depuis, ouvert son école de chant dans le Var.
  • Samedi, Lisa Angell se présente sous son prénom de naissance, Virginie, aux auditions à l’aveugle de « The Voice » sur TF1.

Vienne (Autriche), le 23 mai 2015. Tandis que Måns Zelmerlöw remporte l’Eurovision pour la Suède, la candidate française, Lisa Angell termine à la 25e place sur 27. Coup dur. « L’album que je venais de sortir est mort né, personne ne s’est plus intéressé à la suite de ma carrière, se remémore la chanteuse, contactée par 20 Minutes. J’ai la chance d’être bien entourée, mais sur le moment, ça a été très violent. »

Guère ménagée sur les réseaux sociaux, elle a disparu du jour au lendemain. « Après le concours, j’ai donné des concerts un peu partout en France pendant un an et puis j’ai arrêté de chanter parce que j’avais besoin de faire un point psychologiquement, de me poser les bonnes questions. » A l’issue de son introspection, elle a envie de « transmettre [son] savoir » et ouvre son école de chant à Saint-Raphaël (Var).

« C’est ma dernière grande expérience »

Ce sont ses élèves qui l’ont convaincue de sortir de sa retraite médiatique et de se lancer dans l’aventure The Voice. « J’ai fêté mes 50 ans avec eux et j’ai dit que j’allais tenter le coup, passer les castings, pour faire quelque chose d’un peu extraordinaire que je ne ferai pas à 60 ni à 70 ans. C’est ma dernière grande expérience », glisse-t-elle.

Ce samedi, les téléspectateurs de TF1 la verront se présenter aux auditions à l’aveugle du télécrochet. Pour l’occasion, la chanteuse a laissé de côté son nom de scène et repris son prénom de naissance : Virginie. Elle confie : « A l’Eurovision, on est bien préparé, on a beaucoup de répétitions. The Voice, c’est bien plus stressant, on n’a que deux minutes pour convaincre. Quand on entre sur le plateau et qu’il y a ce silence total, ce n’est pas évident. C’est aussi très déstabilisant de chanter devant des fauteuils retournés. »

« Il n’y a qu’en France que l’Eurovision 2015 a été complètement oublié »

On gardera le suspense intact sur l’issue de l’audition. Ce qui est sûr, c’est que Virginie/Lisa ne participe pas pour faire son come-back. « Pour moi, c’est l’occasion d’obtenir une visibilité supplémentaire pour mes concerts à venir. Mais je n’ai vraiment pas l’objectif de sortir un nouvel album », assure-t-elle.

L’artiste insiste, The Voice, « c’est un délire », qui lui « fait du bien ». Il y a bien aussi, ce besoin d’exorciser l’Eurovision. L’expérience à Vienne fut, pour elle, inoubliable, mais elle regrette d’avoir été zappée dans son pays. « Je suis allé chanter en Islande, aux Pays-Bas, en Suède, où les gens sont fans du concours. Il n’y a qu’ici que l’Eurovision 2015 a été complètement oublié. Dans les reportages sur l’événement, il n’y a pas Lisa Angell. C’est comme si je n’avais pas représenté la France », déplore-t-elle. En 2015, elle chantait N’oubliez pas.