Victoires de la musique 2019: Jeanne Added, Bigflo & Oli, Angèle...

CEREMONIE La soirée a été marquée par trois doublés et plusieurs surprises

P.B. avec AFP

— 

Bigflo & Oli et Jeanne Added ont été sacrés artistes de l'année aux 34e Victoires de la musique, le 8 février 2019 à Paris.
Bigflo & Oli et Jeanne Added ont été sacrés artistes de l'année aux 34e Victoires de la musique, le 8 février 2019 à Paris. — MONTAGE / PHOTOS AFP SIPA

Il n’y a pas que les Grammy’s dans la vie. Vendredi soir, les 34e Victoires de la musique ont décerné leur prix. Et les grands vainqueurs de la soirée s’appellent Jeanne Added et Bigflo & Oli, artistes de l’année, chacun auteur d’un doublé, tout comme la jeune Belge Angèle. Voici le palmarès complet et les prestations qu’il ne fallait pas rater.

Artiste féminine et album rock : Jeanne Added

Le fabuleux doublé pour la chanteuse de Reims. A 38 ans, celle qui a fait ses gammes dans le jazz a damé le pion de Miossec et Feu ! Chatterton dans la catégorie rock, grâce à son album Radiate. Après une performance électrique devant le public de la Seine musicale, elle a remporté le trophée suprême d’artiste féminine de l’année, battant les favorites Christine and the Queens et Vanessa Paradis.

Artiste masculin et album de musiques urbaines : Bigflo & Oli

Les deux frères ont terrassé Eddy de Pretto à deux reprises. D’abord pour l’album de musiques urbaines, avec La vie de rêve. Et puis à nouveau dans la catégorie reine d’artiste masculin de l’année.

Les frères d’origine toulousaine ont offert un joli moment d’émotion en laissant leurs parents aller récupérer leur premier prix sur scène : « Pour un ancien clandestin qui faisait la manche, aujourd’hui intermittent du spectacle (…), me retrouver ici c’est comme un rêve. A moi aussi on me disait ''Rentrez chez vous'', mais je préfère dire ''Je reste chez moi'' », a déclaré leur père.

Album révélation et création audiovisuelle : Angèle

Un autre doublé. En fin d’émission, la jeune sensation belge Angèle a décroché le trophée d’Album révélation pour Brol. Un peu plus tôt, elle avait été récompensée pour le clip de Tout oublier, titre qu’elle a chanté sur scène avec son frère Roméo Elvis.

Album rap : Damso

Son album Lithopédion a fait un carton, et Damso a fait son mea culpa : « J’ai pas toujours tenu des propos très élogieux en ce qui concerne les Victoires de la musique. C’est une belle leçon car là où j’ai fait preuve de colère, vous avez preuve d’ouverture d’esprit. Ça force le respect donc bravo à vous. » Beau joueur.

Album de musiques électroniques : The Blaze

Les cousins Alric ne sont pas venus chercher leur prix, mais ça n’a pas empêché leur album Dancehall d’être sacré.

Album de chansons : Alain Bashung

Alain Bashung est entré un peu plus dans la légende des Victoires avec une 13e récompense glanée pour En amont, son disque posthume dans la catégorie album de chansons. Dix ans après sa mort, Bashung rejoint au rang des plus primés -M- (Matthieu Chedid).

Album de musiques du monde : Camélia Jordana

C’est la première fois que la Toulonnaise, révélée en 2009 par l’émission de télé-crochet la Nouvelle Star, inscrit son nom au palmarès pour son album LOST, conçu avec Laurent Bardainne, un des hommes-clés du groupe de rock Poni Hoax. Sur scène, elle a dénoncé le massacre des Algériens du 17 octobre 1961 dans sa chanson Dhaouw.

Chanson originale : Boulevard des airs

Le public a parlé et a voté pour Je me dis que toi aussi.

Concert : Orelsan

Le grand vainqueur de l’an dernier n’est pas reparti bredouille. Un prix qui lui fait « trop plaisir » et qu’il a partagé sur scène en listant les 50 personnes qui ont travaillé sur sa tournée.

Révélation scène : Clara Luciani

Côté valeur montante, Clara Luciani s’est imposée face à Tim Dup et Therapie Taxi. C’est le connaisseur Philippe Manœuvre qui lui a remis son prix.