Nantes: En 2020, la Folle Journée lancera l'anniversaire mondial de Beethoven

MUSIQUE Le festival nantais, dont la 25e édition s’achève ce dimanche soir, renouera avec un thème consacré à un compositeur unique

Frédéric Brenon

— 

L'Orchestre symphonique des jeunes de l'Oural, lors de la 25e Folle Journée de Nantes, le 1er février 2019.
L'Orchestre symphonique des jeunes de l'Oural, lors de la 25e Folle Journée de Nantes, le 1er février 2019. — L.Venance/AFP
  • En 2020, pour ses 25 ans, la Folle Journée rendra hommage à Beethoven.
  • Ce sera le 250e anniversaire de la naissance du célèbre compositeur allemand.
  • En 2019, la Folle Journée a vendu plus de 132.000 billets.

« Je pense que ce sera une Folle Journée extraordinaire. Ça va décoiffer. » Alors que la 25e Folle Journée de Nantes s’achève ce dimanche soir, René Martin, l’emblématique directeur artistique du festival de musique classique, a dévoilé le thème de l’édition 2020. Celle-ci sera consacrée entièrement à l’Allemand Ludwing van Beethoven.

« C’est le grand compositeur universel. Tout le monde connaît ! Sa musique est fraternelle. On va quasiment proposer tout ce que Beethoven a écrit. Il y aura l’intégrale des sonates, l’intégrale des quatuors à corde, l’intégrale des trios… Mais on va également découvrir des œuvres qu’on n’a jamais entendues en concert. Il y aura aussi énormément d’œuvres d’artistes influencées par Beethoven. On aura des variations, beaucoup d’œuvres du XXe siècle. »

Un événement mondial

Le choix de Beethoven n’est pas vraiment un hasard puisqu’on célébrera l’an prochain le 250e anniversaire de sa naissance. « L’anniversaire va être mondial, explique René Martin. Il va y avoir 15.000 concerts dans le monde, c’est inouï. Et comme la Folle Journée est en janvier, c’est Nantes qui va ouvrir tout ça. C’est une chance. »

Avec Beethoven, déjà à l’honneur de la Folle Journée en 1996 et 2005, le festival nantais renoue avec les thèmes centrés sur un seul compositeur, dix ans après Chopin. « Je crois que ça fait plaisir au public. Mais ça ne veut pas dire qu’on fera ça tous les ans. Il y aura à nouveau des thèmes transversaux. C’est le seul moyen de présenter des œuvres extraordinaires de compositeurs moins emblématiques. »

Taux de remplissage de 95 %

Cette année, la Folle Journée s’intéressait aux déplacements internationaux des compositeurs. Ce thème, intitulé « Carnets de voyage », a permis de délivrer 132.000 billets pendant cinq jours, soit un taux de remplissage de 95 %, sur un total de 317 concerts, ont annoncé ce dimanche les organisateurs.

« Il n’y a aucun hasard quand on atteint une telle fréquentation », se réjouit Johanna Rolland, maire de Nantes, soulignant la « recherche d’excellence » pour la programmation et « l’accessibilité du festival au plus grand nombre » avec de nombreux tarifs réduits.

Concerts pour des migrants et des malades

Pour la seconde année consécutive, la Folle Journée organisait ce dimanche, à la basilique Saint-Nicolas, un concert gratuit à l'intention des réfugiés et demandeurs d'asile. Des billets avaient été distribués pendant la semaine par l'association le Logis Saint-Jean. Ce dimanche après-midi, un concert de piano a également été donné pour les patients hospitalisés à la clinique Confluent.