60 ans de « La Belle au bois dormant » : pour les internautes de « 20 Minutes », « Il est important de faire évoluer les histoires pour enfants »

VOUS TEMOIGNEZ Dépassés et sexistes… les contes traditionnels comme « La Belle au bois dormant » sont aujourd’hui décriés par certains. Faut-il pour autant les condamner ? Nos internautes sont divisés…

Nils Wilcke

— 

Le piège de l'abominable Maléfique se referme sur la princesse Aurore.
Le piège de l'abominable Maléfique se referme sur la princesse Aurore. — NANA PRODUCTIONS/SIPA

« On va continuer longtemps à tout remettre en question ? Un conte est un conte ! », s’indigne Vivi, en réponse à notre appel à témoignages sur les contes de fées. « Il n’y a rien de plus magique que de voir s’émerveiller un enfant devant ces contes magnifiques. Arrêtez de voir le mal partout », renchérit Angèle. Sexistes, ringards… Les contes traditionnels sont décriés depuis quelques années. Dans La Belle au bois dormant, qui fête cette année ses 60 ans, le prince Philippe n’embrasse-t-il pas la princesse Aurore sans son consentement pour la réveiller ? Et pourquoi cette dernière doit-elle être promise encore bébé à un garçon qu’elle ne connaît même pas ?

Mainmise du patriarcat

Avec des clichés, les contes de fées contribueraient à perpétuer des stéréotypes, en particulier sur les femmes. « Les Disney sont les pires, selon une internaute. Ils véhiculent l’image des femmes des années 1950 ». A un autre lecteur, qui lui fait remarquer que beaucoup d’entre elles semblent effectivement attendre un prince charmant, elle répond : « Pensez-vous que si on ne les avait pas abreuvées d’histoire où les modèles féminins attendent le prince charmant, elles seraient comme ça ? ».

Mais il n’y a pas que les contes de fées. « L’histoire qui m’a le plus choquée en le redécouvrant adulte ? Babar ! raconte Armelle. Pendant que Madame accouche, Monsieur est stressé donc il la laisse gérer et vivre ce moment important seule. Et quand ils vont pique-niquer, qui fait la sieste pendant que l’autre débarrasse ? Je vous le donne en mille ».

 

Donner du contexte à la lecture

Faut-il pour autant faire un sort à ces contes d’un autre temps ? Non, à condition de « discuter avec l’enfant » de l’histoire qu’il a lu ou regardé. « Il est important de les faire évoluer et de donner du contexte à ce que l’on vient de lire », explique ainsi une maman. « Les contes sont des classiques de la littérature patrimoniale alors oui, il faut les lire, s’enthousiasme Armelle. Rien n’empêche ensuite d’en débattre et de les analyser ». En clair, accompagner les enfants dans leurs lectures. Ce point semble faire consensus parmi les internautes. Pour Sebmouk aussi le secret est dans le dialogue « Quand je lis une histoire à mes enfants ou qu’ils voient un dessin animé, j’en discute toujours avec eux, pour savoir ce qu’ils en ont compris, leur expliquer le contexte de l’époque, etc. Ma fille de cinq ans adore les robes des princesses mais elle est parfaitement consciente qu’un garçon ne doit pas embrasser une fille si elle ne veut pas (et a fortiori encore moins quand elle dort), Quant à mon garçon de trois ans, ce qu’il aime c’est la bravoure et le courage des personnages qui vont sauver les gens ! Il aime autant Mulan ou Rebelle que d’autres chevaliers ».

Certains parents se servent même de ces contes pour questionner le sexisme et le rôle assigné aux femmes dans notre société. « Cela me permet de faire comprendre à mes petits garçons que dans ces histoires-là, les filles font le ménage et la cuisine mais que c’est de la fiction, explique Nolwenn. Dans la vraie vie, les hommes et les femmes doivent partager les corvées du quotidien. Ce n’est pas forcément à la femme de passer l’aspirateur tout comme ce n’est pas forcément à l’homme d’aller combattre les méchants ».

D’ailleurs, les rayons jeunesse offrent des histoires avec des personnages aux profils plus diversifiés. Les traditionnels studios Disney ont fait leur révolution dans les années 2000 en faisant enfin de la place à des héroïnes indépendantes et de couleurs telles qu’Elsa dans La Reine des Neiges ou plus récemment Vaiana, même si elles n’échappent pas à  leur lot de polémique.

Quelque soit votre avis, avant de mettre les enfants au lit, à vous de faire votre sélection d’histoires que vous allez leur conter.